lundi 26 juin 2017

Monsieur de Pourceaugnac


© Ludovic Letot - Monsieur de Pourceaugnac - Théâtre de l'Epée de Bois

Au Théâtre de l’Epée de Bois, dans une formule originale rassemblant chant, musique, danse et texte parlé, Raphaël de Angelis met en scène Monsieur de Pourceaugnac, délicieuse comédie-ballet de Molière et Lully.


Créée en octobre 1669 par Molière au château de Chambord, Monsieur de Pourceaugnac n’est pas une des pièces les plus connues du répertoire de l’auteur de Tartuffe. Pour sa cocasse dénonciation de l’univers hypocrite des médecins, elle rappelle un peu Le Médecin malgré lui ; par la naïveté de son personnage principal et son ridicule flamboyant, qui fait songer au parvenu M. Jourdain, elle distille un parfum de Bourgeois gentilhomme.

© Ludovic Letot - Monsieur de Pourceaugnac - Théâtre de l'Epée de Bois

Pour honorer ce joyau de répertoire baroque, le Théâtre de l’Eventail - compagnie basée à Orléans - s’est associé à l’Ensemble de musique baroque La Rêveuse, faisant renaître les intermèdes musicaux de Lully. Projet ambitieux, cette formule de théâtre-musique constitue une belle réussite. Elle est propulsée par des artistes très alertes au jeu inventif et aux grandes capacités scéniques. Subtilement, la mise en scène exploite tout le potentiel émotionnel et burlesque de la comédie-ballet à travers les innombrables péripéties qui peuplent le séjour de ce provincial venu dans la capitale pour se marier à la fille d’Oronte (Julie). Il y sera victime des stratagèmes de deux intrigants (Nérine et le pittoresque Napolitain Sbrigani), mandatés pour permettre à Eraste d’épouser Julie.

© P. Proust - Monsieur de Pourceaugnac - Théâtre de l'Epée de Bois

Le provincial ridicule - sans doute davantage naïf qu’orgueilleux - sera victime à la fois de l’harcèlement moral de médecins sadiques et de l’ingéniosité diabolique des deux entremetteurs, déterminés à le faire quitter au plus tôt la capitale. La farce est donc menée tambour battant sur le mode rythmé d’un spectacle global de facture carnavalesque, propulsé par une grande puissance visuelle. Sous leurs nombreux masques de commedia dell’arte, musiciens, comédiens, chanteurs et danseurs sont réunis là pour le meilleur, distillant un climat permanent de bouffonnerie propice aux performances.

© Joséphine Lointain - Monsieur de Pourceaugnac - Théâtre de l'Epée de Bois

On notera la place importante de la danse dans ce spectacle au raffinement stylisé (décors, costumes, masques) et au léger parfum d’Asie. En effet, le Théâtre de l’Eventail et l’ensemble La Rêveuse ont travaillé avec l’inspirée chorégraphe coréenne et danseuse Namkyung Kim. Egalement, on signalera aux côtés des personnages masqués l’espace consacré aux marionnettes, dont une, impressionnante de 4 m de haut, représentant l'atypique Limousin sous la forme populaire du carnaval belge. Au final, un spectacle tout public captif, drôle, enchanteur et bigarré à souhait !

durée : 2 h

Monsieur de Pourceaugnac, comédie-ballet de Molière et Lully
Une production du Théâtre de l'Eventail en collaboration avec La Rêveuse
Mise en scène : Raphaël de Angelis

Avec Kim Biscaïno, Brice Cousin, Paula Dartigues, Raphaël de Angelis, Cécile Messineo, Nicolas Orlando en alternance avec Vladimir Barbera

Théâtre de l'Epée de Bois (salle en pierre)
La Cartoucherie - Bois de Vincennes - Route du Champ de Manoeuvre
Paris 12e
horaires : vendredi à 20 h 30, samedi à 16 h et 20 h 30, le dimanche à 16 h

jusqu'au 2 juillet 2017




















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire