lundi 20 janvier 2014

Spécial Théâtre



Cette semaine, BLOG DE PHACO vous recommande deux excellents spectacles : La Petite Hutte d’André Roussin (Laurette Théâtre) et Les Fâcheux de Molière (Théâtre de l’Epée de Bois)...




La Petite Hutte

Non jouée depuis 30 ans à Paris, La Petite Hutte (1947) d’André Roussin surfe gaiement entre théâtre de boulevard, comédie sentimentale et vaudeville exotique. Joyce Franrenet s’empare de ce succès populaire des années d’après-guerre, offrant à cette Petite Hutte un traitement rythmé, pétillant et cinématographique, le tout dans un climat léger de bisbille amoureuse  quelque part entre club de plage et île de la tentation. L’on suit amusé les pérégrinations de ce trio improbable (le mari, la femme et l’amant), qui, échoué sur une île, est contraint de cohabiter. Les personnages, d’une humeur à géométrie variable, provoquent constamment la surprise. 

La Petite Hutte

L’île sera le terrain des disputes hargneuses ou diplomatiques, le lieu-frontière de surprenantes réconciliations ou d’inédites convivialités. L'ambiance de La Petite Hutte se profile  caustique et insouciante, calquée sur l’habituel registre théâtral de l’auteur de La vie est trop courte et de Bobosse. La trame, en apparence simple et anecdotique, s'y révèle assez subtile avec des dialogues souvent savoureux. Les quatre comédiens au jeu plein de fantaisie - de parfaits antihéros vaudevillesques - donnent à cette comédie un punch certain et une efficacité redoutable. Mise en scène de façon originale et moderne, burlesque comme un clip avec un zeste de psychologie, La Petite Hutte est un spectacle aussi drôle que rafraîchissant. 

durée : 1 h 20

La Petite Hutte d’André Roussin
Mise en scène : Joyce Franrenet
Avec Jean-Baptiste Alfonsi, Jean-Daniel Bankolé, Gabriel Laborde et Marinelly Vaslon

Laurette Théâtre
36, rue Bichat
Paris 10e
Tous les jeudis du 9 janvier au 27 février 2014 à 19 h 40 (relâche le 20 février)

jusqu'au 27 février 2014



La Petite Hutte




Les Fâcheux



Rarement jouée et peu connue, Les Fâcheux (1661) est la première comédie-ballet de Molière. Jean-Denis Monory et la Fabrique à théâtre - compagnie novatrice qui depuis plus de 10 ans propose une redécouverte originale du théâtre baroque - déploie l’univers des Fâcheux en une vision festive et raffinée, imprégnée de danse, de musique, d’ombres et lumières à la Caravage. D’emblée, la trame (simple) - qui surfe entre comique de situation et raillerie de caractères - se profile des plus moliéresques. Un jeune galant (Eraste) à la recherche de sa dulcinée (Orphise) s’en voit empêché par une série de rencontres avec des Fâcheux : un musicien, un savant, un joueur de cartes, un chasseur, des précieuses…


photo : Katell Itani -  Les Fâcheux

 Tout le sel de ce divertissement baroque repose sur un jeu humoristique très subtil d’expressions diverses - gestuelle, diction, fantaisie des visages, circulation des personnages dans l’espace scénique… - qui suggère (sans grimaces) au spectateur les émotions d’Eraste et celles de ses innombrables interlocuteurs. Propulsée par la verve sarcastique d’un grand texte écrit en 15 jours et l’évocation du climat esthète et poétique du XVIIe siècle, Les Fâcheux nous plonge pendant près de 2 heures dans un univers pictural entre Georges de La Tour et silhouettes caravagesques. Costumes, maquillages, intermèdes musicaux et dansants, tout y est habilement mixé entre forme onirique et satire de Cour. Au final, un superbe spectacle qui invite au plaisir de la découverte du théâtre baroque.


durée 
: 1 h 45

Les Fâcheux, de Molière
Mise en scène : Jean-Denis Monory

Théâtre de l’Epée de Bois
Cartoucherie - Route du Champ de Manœuvre
Paris 12e
mercredi 22 et 29 janvier à 20 h 30 ; jeudi 23 et 30 janvier à 20 h 30 ;
vendredi 17, 24 et 31 janvier à 20 h 30 ; samedi 18 et 25 janvier - 1er février à 20 h 30

jusqu’au 1er février 2014


photo : Katell Itani - Les Fâcheux





Aucun commentaire:

Publier un commentaire