lundi 13 mai 2019

Le Musée imaginaire de Speedy Graphito




Figure majeure du Street Art l’artiste français Speedy Graphito possède une « signature » immédiatement identifiable,  nourrie d’imageries et de légendes populaires qu’il détourne avec malice. Dans ce parcours monographique, l’artiste invente son musée imaginaire au fil des grands tempos de l’histoire de l’art… mais avec son œil!


Depuis le début des années 80, Olivier Rizzo, alias Speedy Graphito, utilise toutes les formes d'expression (peinture, sculpture, installation, photo ou vidéo) pour créer à travers son œuvre et au fil des époques un langage universel imprégné de l'air du temps. Il bouscule ainsi de façon ludique et ironique nos systèmes de perception et n'hésite pas à s'approprier pour lieux la détourner toute l'imagerie de la culture populaire.

Another Day 2014
Acrylique sur toiles, 200 x 500 cm


Dans Le Musée imaginaire  de Speedy Graphito  l'artiste s'entretient avec Laurent Goumarre,  journaliste et producteur de radio et Bernard Utudjian, directeur de la galerie Polaris.  On y apprend entre autres qu'il y avait beaucoup de tissus chez les Rizzos (le père était tapissier !) et que c'est une des sources d'inspiration de l'artiste. La série Toiles de Jouy reprend d'ailleurs les motifs des murs du salon de son enfance.  Les fonds aux motifs géométriques de Mon  histoire de l'art sont également une référence aux tentures murales de sa famille. Parmi les nombreux thèmes et références évoqués par l'artiste l'on retrouvera en vrac la mort, la représentation du temps,  la peinture de Van Gogh ou encore l'utilisation du noir et blanc dans la peinture comme dans la photo.

Urban Queen 2018
Peinture en spray et acrylique sur toile, 220 x 180 cm

L'on visite avec plaisir le musée imaginaire de cet artiste original et , qui   confessait  en 2017 ceci aux Inrockuptibles : Quand j’avais 20 ans et un petit atelier dans lequel je devais peindre, j’avais simplement envie d’espace. La rue m’offrait ces grandes surfaces, je me servais des murs comme de vitrines. A la fin des années 80, il y a eu un tel engouement, un tel effet de saturation que ça n’avait plus de sens, pour moi, de continuer. Je suis parti sur d’autres réflexions et à la campagne“.


Subtilement Speedy Graphito s'est emparé de multiples supports de création (peinture, sculpture, installation, photo, vidéo...). Il nous a interrogés régulièrement avec humour et une certaine bizarrerie sur la société de consommation en détournant malicieusement des figures qui font partie de la culture populaire : les héros de Disney, les images publicitaires, les jeux vidéos...   Ce Musée imaginaire  de Speedy Graphito n'est pas si éloigné d'un univers à la Jeff Koons. A la fois rusée, simple, proche de l'enfance,  commerciale, une approche artistique à la fois ingénue,  accrocheuse et moderne !
Le Musée imaginaire de Speedy Graphito, éditions in fine, 104 pages, 80 illustrations, 19,5 x 26,5 cm, cartonné contrecollé, version française, 2019

Olivier Rizzo alias Speedy Graphito

Aucun commentaire:

Publier un commentaire