lundi 17 juin 2013

Grateful Dead


vidéo :  The Greateful Dead live - "Terrapin Station", 26 juillet 1987
Anaheim (Californie)

Bien qu’inscrit au firmament du patrimoine rock américain, The Grateful Dead, groupe phare de la scène californienne durant 30 ans (1965-1995) paraît aujourd’hui quelque peu oublié. Dans un intéressant ouvrage, intitulé simplement Grateful Dead, Steven Jezo-Vannier ressuscite de façon détaillée ce groupe légendaire au nom étrange [le Mort reconnaissant], incarnation à la fois de la musique psychédélique et du style de vie libertaire des années 60/70.
L’auteur replace l’histoire de cette formation, réunie sous la houlette de son charismatique leader Jerry Garcia (banjo, guitare, chant), dans un contexte autant social que musical. Evoluant en pleine période flower power, le Grateful Dead véhicule les idées communautaires et alternatives de la contre-culture américaine. Ses musiciens, qui vivent à San Francisco dans la célèbre Ashbury Avenue, prennent de l’acide.

The Grateful Dead

Jerry Garcia

vidéo : The Grateful Dead live - "Shakedown Street", 9 juillet 1989
 Rutherford (New Jersey)

Le livre de Jezo-Vannier, peuplé d’anecdotes, évoque tout autant le parcours de chaque musicien du Dead que la discographie - prolifique - du groupe. Incroyable bête de scène, le Grateful Dead possède son public par des concerts-fleuves d’une durée pouvant s’étaler jusqu’à… 6 heures, préfigurant d’une certaine façon le phénomène des rave-parties. (Egalement, la formation bat des records d’audience avec un nombre gigantesque de concerts.) Les musiciens du Dead créent une musique à la fois légère, singulière et intemporelle, mêlant astucieusement divers genres musicaux (rock, blues, country, bluegrass, free-jazz, raga indien). Empruntant à la fois à l’acid rock [psychédélisme], au rock progressif et à la musique contemporaine, ce groupe majeur aligne concerts et disques au cours de trois décennies. Peu après la mort le 9 août 1995 de Jerry Garcia - à la suite d’un infarctus -, le Grateful Dead se sépare.


vidéo : The Grateful Dead live - "Touch Of Grey", 28 octobre 1990, Paris

Steven Jezo-Vannier, Grateful Dead, éditions Le mot et le reste, collection
« Formes », 272 pages, 2013


vidéo : Jerry Garcia Band - "Tangled Up in Blue", 1991



1 commentaire:

  1. Concernant les concerts de 6 h c est une legende qui colle au groupe.
    les premiers acid tests oui , certains de 1973-74 font 4 h , mais la majorite on est entre 2h30 et 3 h

    RépondreSupprimer