lundi 15 février 2021

Trouville-sur-Mer Quais, planches, rues, ruelles et impasses



Dans ce Beau-Livre l'urbaniste Maurice Culot et le photographe Luc Boegly nous convient à une savoureuse déambulation - entre architecture vernaculaire et balnéaire - dans un Trouville à la fois intime, historique et secret... Découverte en 1825 par le peintre Charles Mozin (1806-1862) Trouville- sur-mer devint rapidement une station balnéaire à la mode grâce à la vogue des bains de mer. Encore aujourd'hui elle a gardé ce charme rétro si caractéristique que l'on retrouve au dédale de ses ruelles, passages, escaliers ou impasses. 

©  Luc Boegly - La Touques et le bassin à flot depuis les hauteurs de la  
rue Notre-Dame

Pour cet ouvrage aussi attrayant  qu'instructif Maurice Culot et Luc Boegly ont sillonné de long en large la ville pour nous en rappeler la beauté mystérieuse de ses lieux.  Célèbres ou confidentiels, ces lieux  font tout le charme de  la Cité de la Côte Fleurie. Parmi les nombreuses curiosités architecturales à découvrir  l'on signalera entre autres la villa La Vista (1897), située boulevard d'Hautpoul ou encore le chalet Mozin (1846), place Foch. Ce dernier abrita la demeure du peintre Charles Mozin. On remarquera aussi l'ancien hôtel des Postes (1930) de Trouville, oeuvre de l'architecte Pierre Chirol. (Ce bâtiment de style Art Déco, classé aux Monuments Historiques, a été aménagé enloft de standing.)

© Luc Boegly - Maisons aux quatre tonalités de porte et volets
Angle de la rue Tarale et de l'impasse Mein

Le livre nous rappelle  que  la ville est particulièrement riche en villas de style second Empire, Art Nouveau et Art Déco. Chacune a d'ailleurs sa propre histoire comme la villa Roy, immédiatement identifiable avec son allure de château fort dressé face à la mer. Cette maison fut édifiée en 1850 par un avocat parisien et rachetée en 1898 par un carrossier, M. Roy (d'où le nom). La tour Malakoff a été édifiée en 1855 par Mozin, le peintre qui découvrit Trouville.  Quant à la la villa Montebello, visible depuis la promenade des Planches, qui longe la plage de Trouville-sur-Mer, elle est seulement située à quelques dizaines de mètres en retrait du sable fin.  (Elle fut commandée en 1863 par la marquise de Montebello.)

© Luc Boegly - Rue des Roches Noires

Située en bout de plage, la villa des flots, de style oriental,  accueillit la famille Eiffel. Quant à la villa Persane, elle fut la propriété de la Princesse de Sagan, celle qui inspira Proust dans A la recherche du temps perdu. L'on pourra aussi trouver dans le livre trace de la récente vitalité architecturale de Trouville comme la nouvelle impasse (réalisée en 2019) face à La Chapelle de Saint-Jean ou l'ambitieux projet d'aménagement - à l'emplacement de la rue d'Estimauville - d'une place publique ayant comme cadre trois édifices : un des bâtiments anciens de l'hôpital, le superbe immeuble Art Déco édifié sur les plans de Maurice Vincent en 1932 et l'ancien siège de la justice de paix de style classique.

Trouville-sur-Mer Quais, planches, rues, ruelles et impasses, Maurice Culot (texte), Luc Boegly (photographies), AAM Editions, cartonné sous jaquette, 200 pages, 2021

© Luc Boegly - Impasse Lechartier








Aucun commentaire:

Publier un commentaire