lundi 21 juin 2021

Short stories


Au théâtre de Sartrouville et des Yvelines Sylvain Maurice adapte et met en scène des nouvelles de l'écrivain américain Raymond Carver (1938-1988), restituant fidèlement le climat trouble, réaliste e et humoristique du génial auteur minimaliste. Sylvain Maurice a choisi six nouvelles de Raymond Carver pour son spectacle : Obèse, Parlez-moi d’amour, Voisins de palier, L’Aspiration, Vous êtes docteur ? et Une petite douceur. Sans être en lien les unes aux autres, hormis celui d’évoquer les relations conjugales, ces histoires forment une sorte de grand conte dérisoire du quotidien de petits blancs Américains issus des classes moyennes. Dans ce spectacle varié et rythmé les personnages évoluent dans une atmosphère de théâtre de  l'absurde dans lequel fusent dialogues cocasses et répliques cinglantes. 


© Christophe Raynaud de Lage
Short stories - Théâtre de Sartrouville

La touche comique s'y marie particulièrement bien avec la saveur étrange du réalisme. D'une certaine façon, dans sa façon qu'a le spectacle de montrer l’irréel ou l’étrange comme quelque chose d’ordinaire et de commun, l'on n'est pas tant éloignés que ça du réalisme magique, si cher à la littérature latino-américaine.  Baignant dans une atmosphère  insolite   le spectacle de Sylvain Maurice se profile très efficace, s'inscrivant dans une rythmologie fluide  à travers de courtes scènes. Les comédiens sont particulièrement rodés. Les six histoires courtes qu’a choisies Sylvain Maurice  évoquent d'une façon originale la thématique de l'amour au sein du couple, avec ses moments de violence et d'aigreur mais aussi  la tendresse et le réconfort que ce dernier peut procurer. 

© Christophe Raynaud de Lage
Short stories - Théâtre de Sartrouville

L'on sent qu'à travers ces six nouvelles décapantes Raymond Chandler s'en donne à cour joie mais d'une façon jamais méchante quoique le piquant du scalpel de l'auteur américain peut rappeler parfois certaines fourches psychologiques acérées comme celles d'un Pinter, d'un Pirandello, d'un Pommerat ou encore d'un Maupassant. L'on signalera le grand raffinement de la scénographie et des mises en lumières sans oublier l'espace musical. Evoluant dans un décor vintage et glamour ces personnages nous sont décrits sur un mode réaliste lorgnant tantôt vers la gravité tantôt vers le loufoque. L'on ne nous dissimule ni leurs bons côtés ni leurs  bizarreries. Toutes ces scènes nous laissent suggérer que les personnages tentent d'échapper activement à la redoutable monotonie de leur existence, celle des classes moyennes solitaires si bien évoquée dans les tableaux minimalistes (mais captivants) de Edward Hopper (1882-1967).

© Christophe Raynaud de Lage
Short stories - Théâtre de Sartrouville

Dans une langue simple à l'ironie cinglante Carver décrit  donc avec une belle humanité leur intimité.  Dans les nouvelles ce quotidien nous est montré avec ses  petits plaisirs mais peut aussi  déboucher  dans le tragique comme dans Petite douceur. Cette courte histoire évoque la mort d'un enfant renversé par une voiture quelques jours après son anniversaire.  Au final, l'on conseillera vivement  de découvrir ce spectacle stylisé à la fois léger et incisif, offrant un regard  à la fois triste et ironique sur la condition humaine.  Evoquant son attirance pour l'univers littéraire de Raymond Carver le metteur en scène Sylvain Maurice précise :   « C’est un auteur qui se prête très facilement au théâtre, car les dialogues sont comme ciselés pour être dits sur une scène de théâtre. Carver est un génie de l’ellipse et du non-dit. Il fait confiance au lecteur ou au spectateur pour combler les vides et pour agencer lui-même les pièces du puzzle. L’enjeu principal est de faire ressortir la profondeur des situations de façon légère.»

durée : 1 h 25

Short Stories, d'après les nouvelles de Raymond Carver

adaptation et mise en scène : Sylvain Maurice 

Avec Anne Cantineau, Rodolphe Congé, Jocelyne Desverchère, Pierre-Félix Gravière et Dayan Korolic (musique)

Spectacle composé des nouvelles Voisins de palier, Vous êtes docteur ?, Parlez-moi d’amour, Obèse, L’Aspiration, Une petite douceur

Théâtre de Sartrouville et des Yvelines
place Jacques Brel
78500 Sartrouville

horaires : jeudi 24 juin (19 h 30), vendredi 25 juin (20 h), samedi 26 juin (17 h), mardi 29  juin (20 h), mercredi 30 juin (20 h), jeudi 1er juillet (19 h 30), vendredi 2 juillet (20 h), samedi 3 juillet (17 h)

jusqu'au 3 juillet 2021


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire