lundi 25 novembre 2019

Fly Fly, le nouvel opus de Céline Bonacina



Trois ans après Crystal Rain Céline Bonacina sort Fly Fly, un opus à la fois énergique et méditatif, orienté vers le jazz mélodique.


Dans le monde du jazz européen Céline Bonacina occupe depuis une dizaine d'années la même place que des artistes comme Terry Lyne Harrington ou Esperanza Spaulding. Ses quatre opus précédents et ses multiples expériences musicales (notamment avec Andy Shepard et Ngüyên Lê) séduisent un public toujours plus nombreux. Et les compositions de celle qui dès l'âge de 7 ans voue une passion pour le saxophone ont pour originalité de se situer au carrefour d'un jazz atmosphérique et des musiques du Monde,  celles des îles de l'Océan Indien (La Réunion, Madagascar, Les Comores).

Céline Bonacina

Ce copieux opus de 13 titres constitue donc une agréable invitation à rentrer dans cet univers jazz  assez cosmique et placé sous la domination souveraine du saxophone. Il réunit Céline Bonacina (saxophone, chant), Chris Jennings (basse), Jean-Luc Di Fraya (batterie, percussions, chant) et Pierre Durand (guitare électrique). Voici comment  Céline Bonacina décrit Fly Fly :  « Cet album présente mes nouvelles compositions ainsi que celles de Chris Jennings. D’influences multiples, leur point de rencontre est le voyage. On y retrouve l’évocation de paysages et de souvenirs, de lieux où nous avons séjourné, de moments forts de nos vies respectives ; l’expression sonore de sentiments et d’émotions, et sans doute la symbolique d’une quête plus vaste.»


Les titres sont assez variés et entraînants. L'on retrouve l'atmosphère jazzy feutrée et sensuelle du Weather Report de Heavy Weather (1977) et de Mr Gone (1978) sur des titres au raffinement certain comme « Still Running » ou "Care Her Gone ». Le jazz se profile plus intériorisé sur des morceaux comme « An Angel's Careless »ou « An Angel's Whippet » caractérisés par un sinueux crescendo saxo/basse/percussions. Le jazz s'oriente davantage vers le le rock comme sur « High Vibration », titre mélodique et tourbillonnant.

Fly Fly, Céline Bonacina, Cristal Records, France, 2019










Aucun commentaire:

Publier un commentaire