lundi 7 octobre 2019

Symphonic Tales, le nouvel opus de Samy Thiébault




Pionnier du jazz atmosphérique contemporain Samy Thiébault fait son grand retour avec Symphonic Tales, opus ambitieux enregistré avec l’Orchestre symphonique de Bretagne, dirigé par Aurélien Azan Zielinski.


Sur son précédent opus  [Caribbean Stories (2008)]  Samy Thibault réinterprétait subtilement  le jazz avec des musiques caribéennes. Pour ce nouvel opus le saxophoniste, disciple de John Coltrane et de Wayne Shorter, s’écarte des rythmes exotiques du calypso et de la biguine pour une nouvelle aventure jazzy pleine de charme.

Samy Thiébault

Cette fois-ci elle s'oriente vers  les rythmes mystiques des ragas indiens et vers la musique classique avant-gardiste du début du XXe siècle. Outre l'Orchestre de Bretagne et Samy Thiébault (saxophone ténor, compositions et arrangements)   on  mentionnera Adrien Chicot (piano), Sylvain Romano (contrebasse), Philippe Soirat (batterie) et Mossin Kawa (tablas). Symphonic Tales constitue un ambitieux projet symphonique. Il est d’autant plus agréable à l’écoute que l’osmose entre rythmique et orchestre se fait sentir tout le long de ce disque instrumental de 7 titres.


De « The Flame » avec une intéressante progression d’altos, bassons et clarinettes à « Jahân Jog Joy », élégant titre aux contours free jazz, en passant par le jazz nostalgique de « Adana », Symphonic Tales séduit avant tout par ses tonalités à la fois groove,  avant-gardistes et mélodiques.  L’on sent l’influence subtile des grands représentants de la musique classique comme Ravel, Debussy ou Fauré. On signalera entre autres « Jahan Jog Joy », imprégné par les ragas indiens popularisés par Ravi Shankar ou « Elevation », morceau à la beauté toute féline aves ses cymbales hypnotiques et ses cuivres élégants rappelant le « Calcutta Cutie » d’Horace Silver. Au final un opus imprégné d'audacieuse  modernité et d'une beauté toute nostalgique.

Symphonic Tales, Samy Thiébault, anteprimaproductions / l'Autre Distribution  France, 2019



Aucun commentaire:

Publier un commentaire