lundi 4 juin 2018

Expo UAM - Une aventure moderne




Incarnation majeure du modernisme européen, l’UAM (Union des Artistes modernes) rassembla du début du XXe siècle à la fin des années 50 bon nombre de créateurs avant-gardistes de toutes disciplines. Au centre Georges Pompidou, l’expo UAM - Une aventure moderne rend hommage à cette prolifique association, curieusement moins connue que le Bauhaus (Allemagne) et que le mouvement De Stijl (Pays-Bas).



Elle réunissait des personnalités artistiques majeures comme les architectes Le Corbusier et Robert Malllet-Stevens ou des peintres comme Fernand Léger et Albert Gleizes.  La première exposition du groupe se déroula en 1929 lors du Salon d’automne. En 1930, le premier salon de l’UAM fut inauguré au musée des Arts décoratifs. On notera une certaine condescendance de leurs contemporains. En effet, leurs créations furent souvent qualifiées de « style clinique ». Egalement, on leur reprochait  leur influence - allemande - étrangère et la pauvreté des matériaux employés. On les qualifia même de « fossoyeurs des métiers d’Art».

©Flc/adagp, 2018 © adagp, paris, 2018 - photo : Jean Collas
Le Corbusier, Pierre Jeanneret, Charlotte Perriand, stand équipement intérieur d’une habitation, salon d’automne, Paris, 1929.

Dans les années 30, la tendance rationaliste s‘imposa et on assista enfin à un véritable triomphe du design industriel lors de la grande exposition des Arts et Techniques de 1937. Sans doute, l’intérêt majeur de cette expo fleuve est de nous faire découvrir une histoire globale du modernisme sans la limiter simplement à l’Art déco, objet par ailleurs de fréquentes expos chaque année. Riche de 10 salles, le parcours thématique nous entraîne à découvrir une variété impressionnante d’œuvres d’art et d’objets du quotidien : peintures, sculptures, décors cinématographiques, affiches, bijoux, livres reliés, vases, briquets, tissus… On peut ainsi deviner selon le coloris, la forme, la matière choisie ou la façon d’appréhender l’espace (pour les architectes) les principales sources d’inspiration des divers membres de l’UAM (actifs et invités) au nombre de 200 environ. Ainsi, dès le début de l’expo, on remarquera les réalisations audacieuses de Francis Jourdain (1876-1958), membre fondateur de l’UAM.

photo © centre pompidou, mnam-cci/ Jean-claude planchet/dist. rmn-gp © adagp, paris, 2018
Jean Prouvé, chaise inclinable, 1924. Fabricant : ateliers Jean prouvé (France) structure en tôle d’acier laqué, assise et dossier en toile. pièce unique réalisée dans les ateliers de Jean prouvé (France) ; 95 x 45 x 52 cm.

Ce dernier délaissa la peinture pour se consacrer à la création de meubles. Dès 1919, il ouvrit une boutique qui proposait céramiques, tissus, luminaires et autres objets décoratifs de style moderne à moyen et bas prix. On parcourt aussi  un demi-siècle d’architecture de l’UAM : des décors élégants de la villa Cavrois de Mallet-Stevens à l’épurée et japonisante Maison de verre de Pierre Chareau en passant par le très spatial et sculptural hôtel Latitude 43 à Saint-Tropez de  Georges-Henri Pingusson (1894-1978), dont on a pu redécouvrir le parcours  lors d'une récente expo, qui lui était consacrée à la Cité de l’architecture et du patrimoine. On signalera entre autres les affiches colorées et novatrices des Carlu, Colin, Cassandre et autres Loupot, les meubles simples et stylés de Charlotte Perriand et de Jean Burkhalter ainsi  que de magnifiques objets peints par Sonia Delaunay. Au final, une intéressante et belle expo à découvrir en priorité !

Expo UAM - Une aventure moderne
Centre Georges Pompidou (galerie 1, niveau 6)
Place Georges Pompidou
Paris 4e
horaires : tous les jours sauf le mardi de 11 h à 21 h, nocturnes le jeudi jusqu’à 23 h

jusqu’au 27 août 2018



Aucun commentaire:

Publier un commentaire