lundi 17 février 2014

L’Expérience Blocher



Dans L’Expérience Blocher, Jean-Stéphane Bron (Cleveland contre Wall Street, 2010, Mon frère se marie, 2006) dresse un intéressant portrait cinématographique du leader populiste Christoph Blocher, milliardaire à la tête du Parti suisse du peuple.
A la fois originale et ambiguë, l’entreprise du réalisateur helvète s’attache à montrer dans son intimité Blocher, qui depuis deux décennies occupe une place stratégique dans le paysage politique suisse. Rejetant ses idées, Bron s’exprime en voix-off sous la forme de ce curieux documentaire, qui mêle réflexion politique et conte philosophique. L’ascension de cette « bête de scène politique », ses échecs et les scandales politico-financiers forment la toile descriptive de L’Expérience Blocher, riche en archives télévisuelles. Blocher y apparaît tour à tour placide, souriant, rusé et cynique, constamment rebondissant entre meetings, plateaux télé et banquets ruraux.


L’Expérience Blocher

Dans ce film au titre révélateur, qui met en exergue « le côté expérimental » ambitionné par Bron, l’on sent le désir du cinéaste - allant au-delà du politique - de montrer toute la singularité de Blocher en tant que « mystère » : ainsi il s’attarde sur l’étrange maison de son enfance, habitation du célèbre psychiatre suisse Jung - qui avait une répulsion pour les lieux alentour - et sur l’église où officiait le père de Blocher, dont le cinéaste nous dit qu’il était un prédicateur détesté de ses paroissiens. Au-delà des plans un peu conventionnels sur la majestueuse villa de Blocher et ses tableaux de maîtres, l’épaisseur de l’homme Blocher nous est suggérée par quelques rires furtifs et des silences, par cette caméra à la fois indiscrète et complice qui - dans la voiture - s’attarde sur le visage de Blocher, si énigmatique par sa simplicité de notaire des Grisons, tiré à quatre épingles et un peu rigolard. Egalement, Bron donne à son documentaire une couleur métaphysique par sa façon un peu littéraire de filmer la Suisse, sa nature et les habitants du monde rural. Parfois un peu redondant, L’Expérience Blocher reste néanmoins un film curieux et original par sa façon d’aborder la trajectoire d’un homme d’influence et la vie politique suisse contemporaine.

durée : 1 h 40


L’Expérience Blocher, un film de Jean-Stéphane Bron, Suisse/France, 2013


L’Expérience Blocher

Aucun commentaire:

Publier un commentaire