lundi 11 novembre 2013

Charlotte Perriand : élégance de l'architecture d'intérieur au XXe siècle


Arc 1800. Le Pierra Menta. Atelier d’architecture en montagne, Charlotte Perriand, Bernard Taillefer architectes, 1976.

 Le Corbusier & Charlotte Perriand & Pierre Jeanneret : chaise longue à positon variable modèle B306 

Charlotte Perriand (1903-1999)

Figure marquante du XXe siècle, Charlotte Perriand fut avec Le Corbusier le précurseur de l'architecture d'intérieur. Liée aux mouvements d'avant-garde des années 1930, à Fernand Léger et à Jean Prouvé, mais surtout célèbre pour sa collaboration avec Le Corbusier et Pierre Jeanneret, cette urbaniste,  architecte et designer  a signé avec eux une série de meubles révolutionnaires qui sont devenus de grands classiques.
Grande passionnée de montagne, Charlotte Perriand a également collaboré, entre 1967 et 1986, à la création de la station de ski des Arcs. Tout au long de son oeuvre, cette théoricienne de l’art d’habiter fait montre d’une recherche constante de rapports harmonieux entre l’homme et son milieu.


Arcs 1600, Résidence La Cascade (1969) 
Charlotte Perriand, Guy Rey-Mille

A Arcs 1600, une attention particulière est portée aux bâtiments qui épousent la pente sans jamais dépasser quatre étages. Les toitures sont de longues pentes douces qui, l'hiver, disparaissent totalement sous le manteau neigeux qui les recouvre. Fidèle à ses conceptions architecturales, Charlotte Perriand privilégie l'ouverture des chambres vers l'extérieur. Les façades Sud sont décalées de manière à proposer de vastes balcons baignés de soleil en journée qui ne se superposent pas les uns aux autres. Au Nord, les façades sont en retrait pour abriter des voies de passage pour piétons. 

les entrées étagées sur la façade nord



studio chalet




vidéo : La vie de chalet - Charlotte Perriand et la montagne




 Charlotte Perriand, musée des Arts Décoratifs

Cet ensemble évoque l’exposition « Synthèse des arts » réalisée par Charlotte Perriand au Japon en 1955. L’expérience du Japon a été primordiale pour elle. Ainsi, une version de la célèbre chaise longue à ossature en acier conçue en collaboration avec Le Corbusier et Pierre Jeanneret (1928) est créée artisanalement, en bambou, lors d’un séjour au Japon en 1941. Les chaises Ombre sont réalisées au Japon, éditées par Takashimaya et présentées pour la première fois dans « Synthèse des arts ». 


Charlotte Perriand avec Le Corbusier et Edouard Jeanneret au studio de la rue de Sèvres (Paris)


Charlotte Perriand & Le Corbusier, Armoire 1956-1959



Bibliothèque murale asymétrique (1958) 


 La Maison de thé à l’Unesco (1993)

Elle fut construite  sur le toit-jardin de l'Unesco à Paris 


Bibliothèque design 



 Charlotte Perriand, Bibliothèque de l'appartement 
de Jacques Martin à Rio de Janeiro (1962)

C'est grâce à Maria-Elisa Costa que Charlotte Perriand  découvre le jacaranda, un bois local particulièrement tendre, de couleur pourpre foncé. Connu sous l'appellation de « palissandre de Rio », il est utilisé en Europe uniquement en placage pour des raisons esthétiques et économiques. Le jacaranda remplace le sapin pour toute la structure, et les panneaux coulissants, autrefois en aluminium, sont désormais tressés en jonc. L'alternance de pleins et de vides est préservée cependant, le rythme n'est plus donné par la polychromie mais par les décors géométriques du tressage. 



 Folding wood chaise longue, 1939 



 Un studio Charlotte Perriand

 Le studio peut accueillir cinq personnes. On y retrouve les grands thèmes d'aménagement  de l'architecte : entre autres, la double hauteur, l'escalier rangement à la japonaise et la cuisine-bar. La vue panoramique depuis la chambre ouverte et les banquettes et bandeaux de bois intégrés marquent le style de Charlotte Perriand


vue de La Cascade


Penser la modernité : de toute une vie qui traverse le siècle, Charlotte Perriand (1903-1999) n’aura jamais fait autre chose. Aujourd’hui encore, sa conception de l’habitat, de l’architecture d’intérieur et du mobilier sont au cœur de nos préoccupations.
Françoise Claire Prodhon


Charlotte Perriand dans son studio à Montparnasse,  1934, photo : Pierre Jeanneret, © 2010, ProLitteris, Zurich.










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire