lundi 11 janvier 2021

les Coulisses d'Hergé

 

Dans les Coulisses d'Hergé Patrick Mérand - tintinophile de la première heure -  décrypte l’œuvre du grand dessinateur belge, nous incitant à relire les aventures de Tintin pour en découvrir les moindres savoureux et cosmopolites détails ! 

Pour ce volume, qui lui a demandé une douzaine d'années de travail, l'auteur s’est adjoint les services de spécialistes aussi variés que pointus : capitaine de bateau, botaniste, historien, collectionneur d’armes...
Par exemple dans Le Lotus Bleu la porte monumentale autour de la ville de Shanghai n'existe pas. Néanmoins, on apprend dans le livre  qu'Hergé en a dessiné une pour les besoins de son scénario, qui s’inspire d’une porte située à Jinan, dans le Shandong voisin. Par contre dans l'album Au pays de l'or noir la fameuse jeep rouge des Dupondt, elle a a bien existé. Elle fut mise au point au début de la guerre de 1939-1945 par les Américains. Au-delà de l'amusante confrontation entre éléments descriptifs réels et pure invention chez Hergé l'ouvrage de Patrick Mérand réussit l'exploit de répondre sur un mode aussi humoristique qu'érudit à toute question sur le héros  reporter le plus connu au monde.  Pour son ouvrage l'auteur a sillonné une soixante de pays, se rendant dans des lieux phares des albums de Hergé. Il a découvert par exemple en Finlande la forteresse qui sert de modèle au château Kropow où sont gardés les joyaux de La Couronne du Sceptre d’Ottokar.


Il s’est également rendu en Belgique pour visiter Sart-Moulin, localité des Ardennes belges qui, c’est davantage connu, a inspiré celle de Moulinsart. (Le château, lui, est une copie réduite de Cheverny dans le Val de Loire...) Si Hergé se documenta énormément pour narrer les aventures de Tintin en revanche curieusement il ne voyagea pas beaucoup.  Dans son ouvrage fleuve Patrick Mérand  rappelle également les profondes influences artistiques d'Hergé comme le père de La-Vache-qui-rit Benjamin Rabier (1864-1939) dont la représentation des animaux inspira le travail d'Hergé. Quant au peintre illustrateur Georges Hamel (1900-1972)   ses représentations d'avions, de trains, d'automobiles de course ou de motos auraient influencé son style. L inspiration cinématographique est également visible dans ses albums, notamment Buster Keaton, le premier homme d’action du cinéma tout terrain qui permit de faire naître Tintin, lui-même apportant plusieurs traits à une nouvelle saga d’aventures et d’enquêtes aux quatre coins de la planète : James Bond.  Patrick Mérand  décortique chaque album, nous donnant ainsi toutes les informations nécessaires pour approfondir l'univers d'Hergé  dans un ouvrage superbement illustré et richement documenté. Un exploit journalistique à saluer !

Patrick Mérand, les Coulisses d'Hergé, éditions Sépia, relié, grand format, 264 pages, plus de 800 illustrations, 2020

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire