lundi 16 décembre 2019

Daydream, le nouvel opus de Backyard Folk Club





Cinq ans après  The Broken Spoon la formation Backyard Folk Club sort Daydream, un opus mélodique plein de charme aux accents folk, blues et country.


La formation comprend Magali Martin (chant), Hélène Braeuner (chant), Cyrille Martin (guitare, banjo, percussions) et Fred Lichtenberger (guitare, percussions, claviers). Ce 2e opus compte 11 titres diversifiés.  A l'écoute de Daydream  on  est frappés par l'aisance et l’osmose entre l'instrumentation  (banjo, violon, ocarina, harmonica) et le chant mélodique du duo de chanteuses. Ces dernières possèdent la même virtuosité naturelle que certaines des meilleures vocalistes contemporaines du folk/Celtic  comme Karen Matheson (Capercaillie), Karen Casey (Lunasa) ou Niamh Dunne (Beoga). On remarquera dans ce 2e CD, par rapport au précédent, une place plus importante accordée à la guitare électrique et à la batterie, d'où l'impression de haute énergie qui se dégage habilement du CD  enveloppé par des sonorités roots.

Backyard Folk Club

Très agréable à l’écoute, Daydream se profile à la fois un disque percutant et raffiné. Entre ballade folk accrocheuse et sonorités southern, on signalera des titres  chatoyants et atmosphériques comme « Last Night » ou « Hope ». Mis en avant par de mélodiques parties vocales et  les cordes survitaminées de banjo des morceaux comme « The Sorry Guy » ou « Mr P » offrent une belle saveur toute roots. Souvent dans ces registres folk/bluesy les groupes, même de grande qualité, se répètent un peu. Ici chaque titre de Backyard Folk Club propose une certaine singularité, ce qui apporte beaucoup de cachet à l’ensemble. On signalera l’entêtant « Dying Man », lorgnant vers d’agréables climats jazzy et propulsé par un sinueux crescendo guitare/harmonica/ocarina.  Titre élégant propulsé par un piano-voix  « Mama »  a des accents de Nick Caven. Orientés vers un folk introspectif  « City of lies » et « Empty Bottle » se rapprochent de Tori Amos  pour les parties de chant. Enfin mentionnons « Hide Out », remarquable pour  ses harmonies vocales et sa rythmologie tribale, rappelant celle des Tambours du Bronx.


CD Daydream, Backyard Folk Club, 14 Records, France, 2019







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire