lundi 15 juillet 2019

Te Ata




Dans Te Ata le metteur en scène Nathan Frankowski raconte le destin surprenant d’une femme de la tribu Chickasaw devenue  une conteuse célèbre aux Etats-Unis.


L’histoire de Te Ata a été inspirée par le parcours fulgurant d’une actrice indienne (Mary Thompson Fisher) au siècle dernier. D’emblée le long métrage a une forte coloration politique, suggérant l’effacement progressif de la culture amérindienne au cours de la première moitié du XXe siècle et sa surveillance tatillonne par la communauté blanche.

Te Ata

Cette lutte constante des Amérindiens pour se voir reconnaître leurs droits ancestraux est sans doute au cœur de ce film à travers des personnages à la symbolique forte comme le gouverneur Douglas H. Johnston ou le père de Te Ata, Thomas Benjamin Thomson, habilement interprété par Gil Birmingham, plus connu par le grand public pour son rôle de Billy Black dans la saga Twilight. Thomson interprète un père crédible s’inscrivant pleinement dans la tradition indienne, celle de la tribu Chickasaw, aimant et jaloux, peu réceptif aux Blancs, surtout quand un d'eux apeuré (comme le Dr Clyde Fisher) vient lui demander la main de sa fille Te Ata.

Te Ata

Cette dernière choisira un chemin original et tout l’intérêt du film est de montrer l’aspect aventureux et paradoxal  de la démarche propre à Te Ata. S’opposant à la tradition - au début du film, on la voit partir étudier dans une université de Blancs - elle multipliera les castings puis trouvera enfin son épanouissement dans son nouveau métier de conteuse, faisant connaître au monde l’histoire de son peuple. Sans recourir à une dramatisation excessive et à un prêchi-prêcha historisant  Te Ata met en exergue beaucoup de thèmes encore actuels : le rascisme latent, l’identité, l'enracinement, la célébrité et ses aspects ambigus.

Te Ata

Te Ata a les défauts mais aussi les qualités des grands film historiques et naturalistes : un peu fleur bleue dans sa description des rapports humains mais néanmoins cohérent avec de beaux décors (la communauté indienne, le New York trépidant des salles de spectacles). Cette histoire de femme devenue une conteuse internationale pourra toucher le public par le réalisme des situations et la qualité de l'image. Quant à  Q’Orianka Kilcher, elle interprète avec beaucoup de finesse son personnage Te Ata. Peuplé de références aux mythes amérindiens, ce film, malgré quelques  clichés, exerce une séduction certaine.

durée : 1 h 40

Te Ata, un film de Nathan Frankowski, fiction, version originale anglais, sous-titres en français, Etats-Unis, 2019

Avec Q'Orianka Kilcher (Te Ata), Graham Greene (gouverneur Douglas H. Johnston), Gil Birmingham (Thomas Benjamin "T.B." Thompson), Mackenzie Astin (Dr Clyde Fisher), Brigid Branagh (Bertie Thompson), Cindy Pickett (Miss Davis)


Te Ata

Aucun commentaire:

Publier un commentaire