lundi 6 mai 2019

American Rock'n'Roll, le nouvel opus de Don Felder



7 ans après Road to Forever Don Felder, l’ex-Eagles, sort un nouvel opus pêchu et nostalgique intitulé American Rock’n’Roll.


Plus connu pour avoir été le guitariste des Eagles et le coauteur du tube planétaire « Hotel California », Don Felder sort un disque solo (11 titres), le 3e en près de 30 ans. Depuis son départ  des Eagles, Felder a multiplié les collaborations (Stevie Wonder, Alice Cooper, Joni Mitchell, Elton John, The Bee Gees, Michael Jackson…). Excellent guitariste et honnête songwriter, sa musique - sans être révolutionnaire - offre à entendre un bon rock US parfaitement rodé et riche en sonorités variées, lorgnant entre énergie guitaristique et décontraction pop californienne.

Don Felder

American Rock’n’Roll  laisse donc entendre un bon rock mélodique tout en finesse, parfois proche de The Eagles, notamment sur les titres « Hearts on Fire », « Sun » et « The Way things have to be », qu’on croirait tout droit sorti de The Long  Run (1979), sans doute le meilleur disque, après Hotel California,  de la prestigieuse formation de rock californien. Le son du CD a été mixé par Bob Clearmountain, qui a notamment travaillé sur Born In The USA (Bruce Springsteen) et sur Tatoo You (Rolling Stones). Pour American Rock’n’Roll  Felder  est accompagné par de nombreux invités, dont parmi les plus connus Slash (Guns N' Roses), Sammy Hagar (Van Halen, Chickenfoot), Joe Satriani (Chickenfoot), Chad Smith (Red Hot Chili Peppers, Chickenfoot), Mick Fleetwood (Fleetwood Mac).

Morceau typique de ce style classique de rock à la fois classieux et bravache « American Rock’n’Roll » ouvre le disque. Hommage aux icônes de la musique américaine, de Jimi Hendrix au Grateful Dead, le titre accroche immédiatement par sa simplicité. D’autres titres rock sont orientés vers la musique funky comme les toniques « Hearts on Fire » ou « Charmed ». Ce dernier morceau est  subtilement propulsé  par de mélodiques chœurs et claviers ainsi que par les parties carrées de guitare d’Alex Lifeson (Rush). En revanche « Rock You » (sorti en vidéo clip) convainc moins avec un heavy rock conventionnel taillé pour les stades et chanté (en partie) par Sammy Hagar.  Il y a aussi quelques ballades sur l’opus comme « Falling in love », un peu datée par son style Bee Gees.


Par ses parties vocales diversifiées proches du gospel « The way things have to be » se profile une ballade plus attrayante, comme « Sun », chanson West Coast pur jus avec son crescendo guitare acoustique/claviers/batterie calqué sur un chant tout en progression. Quant à « Little latin lover », il lorgne ente le « Isla Bonita » de Madonna et Blood Red Shoes (2018), le dernier Rod Stewart. Par ses puissants claviers jazzy et sa rythmique entraînante le pétillant titre « Limelight » rappelle agréablement les sonorités de Toto ou de Chicago. Au final, malgré quelques titres un peu plus faibles, American Rock’n’Roll se profile un CD  varié,  « yankee » dans l'âme et très agréable à l'écoute.

American Rock'n'Roll, Don Felder, BMG label, USA, 2019






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire