lundi 10 février 2014

Poutine et le Caucase


En cette période des XXIIe Jeux olympiques d’hiver à Sotchi, Poutine et le Caucase de Régis Gent nous questionne, par le fil politique de cette manifestation d’ampleur mondiale, sur le rôle du chef d’Etat russe sur cette région à l’actualité brûlante, parcourue par les attentats, la résurgeance du fait religieux et les revendications nationalistes.
Après un rappel de l’histoire du Caucase, constamment en proie aux rivalités des tsars et de l’Empire ottoman, l’auteur - journaliste indépendant, qui couvre l’actualité du Caucase et de l’Asie centrale pour plusieurs médias - y commente des évènements plus proches comme les deux guerres en Tchétchénie, celle contre la Géorgie, les attentats qui secouèrent Moscou ainsi que les dernières années de pouvoir du clan Eltsine.
illustration © Adriana Jansen

Ouvrage à la fois critique et documenté, Poutine et le Caucase offre une très intéressante synthèse sur les conflits (des origines à aujourd’hui) entre la Russie et le monde circassien - par ailleurs extrêmement diversifié. Davantage : il met en parallèle l’ascension de Poutine, son idéologie - peu conciliable avec les droits de l’homme - ainsi que son discours ambigu sur la décadence de l’Occident. Proposant une réflexion inédite sur Poutine, qui y est décrit - page 185 - comme « prisonnier de ses rêves de grande Russie », ce nouvel ouvrage de près de 200 pages nous révèle toute la complexité explosive du Caucase au XXIe siècle.

Régis Genté, Poutine et le Caucase, éditions Buchet-Chastel, 206 pages, 2014




Aucun commentaire:

Publier un commentaire