lundi 3 février 2014

Des étoiles



Premier long métrage de Dyana Gaye, Des étoiles aborde le thème de l’exil. L’histoire se tisse autour de trois personnages (Thierno, Abdoulaye et Sophie) dont les destins s’entrecroisent.
Adolescent américain un tantinet artiste, Thierno à l’occasion de l’enterrement de son père séjourne à Dakar, y découvrant sa belle-famille. Personnage modeste et discret, Abdoulaye quitte l’Italie pour New York où il cherche du travail. Quant à Sophie, partie de Dakar pour Turin à la recherche d’un mari introuvable (Abdoulaye), elle découvre, surprise et un peu apeurée,  la société italienne. Délicatement emblématique, le film est inspiré d’un scénario coécrit par la metteuse en scène. De manière subtile, Des étoiles laisse au spectateur la possibilité de deviner les sentiments de ses personnages (qui parlent peu) et les raisons (diversifiées) qui ont influé sur leur départ. Quoique l’aspect documentaire et fragmenté peut parfois désorienter, Des étoiles séduit par la simplicité du propos, le ton juste des personnages et l’élégante image cinématographique, captant la beauté fugitive des villes (ici Turin, New York et Dakar) et de lieux emblématiques (l’île des esclaves de Gorée).


Des étoiles

Le climat « cosmopolite » du film se reflète notamment par un jazz atmosphérique, la musique populaire italienne et d'agréables sonorités sénégalaises. L’aspect symbolique du voyage, lié au déracinement et à la pauvreté, s’exprime ici pleinement dans le choix de villes comme New York ou Turin, terres historiques d’accueil de l’immigration, donnant au film ce ton réaliste et moderne. Chacun des trois personnages nous est montré dans sa confrontation quotidienne à son nouvel environnement. Le film est ponctué de situations cocasses ou tristes, comme la rencontre follement gaie de Thierno et de lycéens dans une école de Dakar ou le départ cafardeux d’Abdoulaye au seuil de l’usine… Au-delà de la figure allégorique du migrant, les personnages du film nous interrogent par leur complexité : ils apparaissent à la fois terriblement présents et absents. Sans recourir à un discours dogmatique ou à la mode narrative en vogue de la mise en scène du sentiment misérabiliste, Dyana Gaye offre à voir une œuvre pertinente et humaniste sur le thème de l’exil.

durée : 1 h 30


Des étoiles


Des étoiles, un film de Dyana Gaye, France - Sénégal, VOST, 2013
Avec Ralph Amoussou (Thierno), Mareme Dembaly (Sophie), Souleymane Seye N'Diaye (Abdoulaye)



Des étoiles



Aucun commentaire:

Publier un commentaire