lundi 6 janvier 2014

Les sculptures désopilantes d’Erwin Wurm

Erwin Wurm, House Attack, installation au MUMOK, Vienne (2003)

Erwin Wurm, Fat House and Boat, sculptures (2001)

 Erwin Wurm

Artiste autrichien né en 1954, Erwin Wurm jette son dévolu sur les objets les plus quotidiens pour créer ses sculptures bizarroïdes. A la fois satire de la société de consommation et clin d’œil pince-sans-rire adressé à l’homme contemporain, l’œuvre de Wurm - qui se nourrit de sculpture, de performance et de vidéo - en fait un maître du détournement d’objet parmi les plus doués et rigolos de sa génération.




Erwin Wurm, One minute sculpture (1999)





Erwin Wurm, The idiot, performance (2003)









La démarche de l'artiste consiste à chercher l’art dans le mouvement même de la vie. Une des plus belles déclinaisons en est à mon sens sa relecture improbable de quelques moyens de locomotion. De là naît un nouvel univers, où les objets seraient souples, vivant de leur propre vie, un univers plus proche du dessin animé que du réel. La rigidité industrielle des véhicules s'amollit. Ici elle se gonfle (la voiture obèse, métaphore géniale de l'opulence occidentale), là elle s'incurve (le van VW qui tourne en rond - métaphore frappante de la répétitivité de nos déplacements ; le bateau prêt à plonger dans l'estuaire fluvial de Saint-Nazaire). Enfin le camion, roues tendues au mur comme un transformer prêt à bondir de ses starting blocks. 

Erwan Chansou (source : Artivore)

















Aucun commentaire:

Publier un commentaire