lundi 20 mai 2019

Les Guerres stupides de l'Histoire



Dans Les Guerres stupides de l’Histoire Bruno Fuligni et Bruno Léandri explorent sur le mode humoristique et érudit les 50 conflits les plus absurdes de l’Antiquité à nos jours.


Les auteurs avaient déjà collaboré dans  La Tortue d’Eschyle et autres morts stupides de l’Histoire (40 000 exemplaires vendus). Dans leur nouveau livre imprégné d'une même verve ironique ils rassemblent une vaste documentation pour présenter les plus étonnants conflits dont la plupart sont méconnus, voire complètement oubliés aujourd’hui. Ainsi,  la guerre de la vache - conflit féodal, qui ruina pendant trois ans le petit pays du Condroz dans l’actuelle Belgique -, la grande guerre australienne des Emeus de 1930 ou encore la farcesque guerre des Gâteaux, qui opposa le Mexique et la France au début du XIXe siècle. A la fois tragiques et farfelues, toutes ces histoires de guerres nous en disent beaucoup sur les  secrets d'Etat et les tractations politico-économiques au fil des siècles. L’on découvre ainsi les curieux contours  de la Quatrième Croisade de 1202, fruit d’un marchandage complexe entre la République de Venise et la haute noblesse franque. Il en résulta le siège des murs de Constantinople. La guerre du Chaco est un autre conflit étonnant. Il opposa le Paraguay et la Bolivie pour la possession d’un désert. Le conflit dura de 1930 à 1935 et fit environ 80 000 victimes. Cette guerre du Chaco inspira à Hergé un épisode de l’album L’Oreille cassée. Dans un autre genre, beaucoup moins sanglant, la guerre des Demoiselles opposa dès 1829 des paysans ariégeois poussés par la misère à l’administration française. Sorte de jacquerie elle persista plusieurs décennies. Inspirés par la traditions carnavalesque de leur région, les « guerilleros » portaient robe, perruque et maquillage. « Il y a deux catégories de guerres absurdes, l’événement mineur sans importance qui aurait pu se négocier, et les guerres impossibles », constate Bruno Fuligni.

Bruno Fuligni & Bruno Léandri, Les Guerres stupides de l'Histoire, éditions Les Arènes, 272 pages, 2019


http://www.lemague.net/dyn/spip.php?article7597

Aucun commentaire:

Publier un commentaire