lundi 28 août 2017

Brèves


Expo Architectures japonaises à Paris, 1867-1917 

© Wikipedia Le pavillon Satsuma, Exposition universelle, Paris, 1867. Usaburo Shimizu, maître d’ouvrage et concepteur. 

Les architectes japonais écrivent avec Paris une histoire singulière et méconnue, riche de multiples rencontres, expositions et installations, projets et réalisations emblématiques. L’exposition qui l’accompagne révèle pour la première fois ce dialogue entre deux cultures entamé dès la fin du XIXe siècle et qui se traduit aujourd’hui par une dizaine de constructions majeures, en cours ou récemment livrées dans la métropole parisienne, dont la Collection Pinault - Paris dans la Bourse de Commerce, le Learning Center à Saclay, le projet Mille arbres ou encore l’immeuble-pont Aurore à Paris Rive Gauche, la Seine musicale à Boulogne-Billancourt et la transformation des grands magasins de la Samaritaine. 

© Jean-­Pierre Attal/ AXIMAGE.FR 
Tour Pacific, 11 cours Valmy, 92800 Puteaux, Kisho Kurokawa avec Marc Mussche, architectes Sari, maître d'ouvrage, 1989-1992. 

Expo Architectures japonaises à Paris, 1867-1917 
Pavillon de l’Arsenal
21 boulevard Morland
Paris 4e
horaires : du mardi au samedi : 10 h 30-18 h 30, dimanche 11 h-19 h

jusqu’au 24 septembre 2017



Expo Hello My Game Is... 

© InvaderHK-72, Hong Kong, 2014. 

Le musée en Herbe se transforme, avec l'exposition Hello My Game Is..., en terrain de jeu. Celui de l'artiste Invader. Ce dernier invite ici petits et grands à une plongée dans son univers. Un parcours thématique présente ainsi plus d’une centaine d’œuvres inédites de l'artiste : bornes d’arcade, carte du monde interactive, tableaux en Rubik’s cubes et mur de magnets sont entre autres au rendez-vous.

© Invader
PA -1214, Paris, 2016.

Expo Hello My Game Is...
Musée en Herbe
23, rue de l’Arbre-Sec
Paris 1er
horaires : tous les jours : 10 h-19 h, jeudi jusqu’à 21 h

jusqu’au 7 janvier 2017




Expo Fred Stein : Paris-New York

© Fred Stein Archive
Bouche d'incendie, New York, 1947.

C’est par la force des choses que Fred Stein (1909-1967) est devenu photographe de métier. Né en Allemagne, avocat de formation, militant antifasciste et juif, Stein réussit à échapper au nazisme à deux reprises : une première fois, en 1933, pour se réfugier à Paris et une seconde fois, en 1941, pour rejoindre les États-Unis.
Son œuvre raconte le parcours d’une vie ballotée par l’Histoire, documente une époque et des lieux mais révèle surtout la profondeur et le talent d’un immense auteur quasiment inconnu jusqu’à ce jour.

© Fred Stein Archive
Le chapeau-journal, New York, 1946.


Expo Fred Stein : Paris New York
Maison Robert-Doisneau
1, rue de la Division du Général Leclerc
94250 Gentilly
horaires : du mardi au samedi : 10 h 30-18 h 30, dimanche 11 h-19 h
Entrée libre 

jusqu’au 24 septembre 2017



Expo Le Verre, un Moyen-Age inventif

© Rmn-Grand Palais / Philippe Fuzeau
Verre à tige pleine, XIVe siècle Verre verdâtre oxydé, décor de 8 côtes, Montigny le Bretonneux, Service

Le Moyen-Age a entretenu une relation privilégiée avec le verre. Vitraux, gobelets, émail, verres d'optiques témoignent de cette fascination des hommes de l'époque médiévale pour cette matière. Tout au long de la période, la production s'est enrichie de techniques de mieux en mieux maitrisés et plus en plus innovantes et variées. C'est pourquoi, le Musée du Cluny se propose de rendre compte de ce foisonnement technique et artistique à travers cette exposition.
Objets de fascination, supports d'innovations, quelques 150 œuvres sont ainsi réunies au Musée du Cluny pour faire découvrir l'excellence de la production verrière médiévale.

© Laboratoire de recherche des Monuments historique / photo Dominique Bouchardon
Arbre de Jessé, Provenant de l'Abbatiale de Saint-Denis 1140-1144 vitrail, verres colorés et plomb, 375 X 65 cm.

Expo Le Verre, un Moyen-Age inventif
Musée de Cluny 6, place Paul-Painlevé
Paris 5e
horaires : tous les jours (sauf mardi) : 9 h15-17 h 45


du 20 septembre 2017 au 8 janvier 2018




Exposition « Voyage Créatif au Japon 2017 » 

séance d'écriture calligraphique

L’expo invite à un voyage à travers plusieurs régions du Japon entre tradition et modernité ! Elle s’étend sur 1.000 m² se présentant en trois parties: « Les Régions du Japon », « La Culture Traditionnelle » et « La Culture Contemporaine ». A cela s’ajoutent plusieurs projections de films japonais inédits en France dans la principale salle de conférence de l’Unesco qui compte 1 500 sièges. C’est l’occasion de découvrir les nombreuses richesses du patrimoine Japonais à travers les régions de Gifu, Nara et Nagasaki, ainsi que des dessins animés primés par l’Académie Japonaise des Arts, tout cela dans une ambiance 100 % japonaise ! Au programme : visite interactive avec des ateliers de calligraphie Japonaise, d’arrangement floral, cérémonie du thé, démonstration de fabrication de gâteaux japonais...

 arbre

Expo « Voyage Créatif au Japon 2017 »
Siège de l’Unesco
7, place de Fontenoy (hall Ségur, salle des pas perdus, hall Miro)
Paris 7e
horaires : 4 sept. : 13 h-17 h, 5 et 6 sept. : 10 h-18 h, 7 sept. : 10 h-17 h, 8 sept. : 10 h-14 h
Entrée libre

du 4 au 8 septembre 2017




Expo Dada Africa 

© Galerie Natalie Seroussi © Adagp, Paris 2017 
Hannah Höch, Aus der Sammlung: Aus einem Ethnographischen Museum Nr. IX., 1929 Collage et aquarelle sur papier marouflé, 27,6 x 19 cm Paris, Galerie Natalie Seroussi

Le Musée de l'Orangerie, en collaboration avec le Musée Rietberg de Zurich et la Berlinische Galerie, présente une exposition consacrée à la confrontation des dadaïstes avec l’art et la culture de pays extra-européens.

Cette exposition pluridisciplinaire permet de confronter des œuvres extra-occidentales à la fois africaines mais aussi amérindiennes ou encore asiatiques aux productions dadaïstes mettant en lumière des processus d’échanges et d’appropriation par ces artistes.


© Collection Natalie et Léon Seroussi © Musée d’Orsay / Patrice Schmidt
Sophie Taeuber-Arp, Composition verticale - horizontale, 1916 Crayon et crayons de couleur,
23 x 18 cm Paris, Galerie Natalie Seroussi

Les peintures, sculptures, photocollages, photographies dada sont ainsi mêlés aux sculptures extra-occidentales dans des jeux de résonnances appuyés par la mise en scène scénographique de l’exposition. L’étape parisienne met particulièrement en lumière le terreau fertile préexistant dans la capitale française pour les arts extra-européens et la manière dont cela a pu nourrir le mouvement.

Expo Dada Africa
Musée de l’Orangerie
place de la Concorde - Jardin des Tuileries
horaires : tous les jours (sauf mardi) : 9 h-18 h

du 18 octobre 2017 au 19 février 2018




Expo Fortuny : un Espagnol à Venise

collection Pacollection Mariano Fortuny (1871-1949), Casaquin et ceinture Velours de soie vert bronze imprimé or, Doublure en cannelé de soie beige, Ceinture assortie, Vers 1912


L'exposition Fortuny : un Espagnol à Venise présente une centaine de pièces issues du fonds Galliera, et du Museo del Traje à Madrid. Le parcours lève le voile sur la diversité des inspirations et des talents d’inventeur du couturier Mariano Fortuny. Avec la libération des corps comme crédo il revisite l’Antiquité, le Moyen Age et la Renaissance ; il s’attache à la souplesse du vêtement sans taille en créant des pièces intemporelles aux lignes droites qui révèlent les formes du corps.

© Albert Harlingue / Roger-Viollet
Albert Harlingue, Lisa, Anna et Margot Duncan, filles adoptives d'Isadora Duncan, en robe Delphos, vers 1920.

Mariano Fortuny y Madrazo (1871-1949) s’oriente dans un premier temps vers la peinture. Ses goûts éclectiques le poussent à s’intéresser à la gravure, à la photographie et au design. Il se passionne également pour la mise en scène et l’éclairage scénique. Il se tourne vers le textile en 1906, avec les châles « Cnossos », en voile de soie blanc imprimés de motifs inspirés de la céramique crétoise de Camarès.

Expo Fortuny : un Espagnol à Venise
Palais Galliera
10, avenue Pierre de Serbie
Paris 16e
horaires : tous les jours sauf lundi : 10 h-18 h, jeudi jusqu’à 21 h

du 4 septembre au 7 janvier 2018




Expo Kiefer-Rodin 

© Anselm Kiefer, ph. Georges Poncet, collection particulière 
Anselm Kiefer, Auguste Rodin : les Cathédrales de France, 2016, 330 x 380 cm, huile, acrylique, émulsion, gomme-laque et plomb sur toile 

Le musée Rodin a proposé à Anselm Kiefer de travailler à partir de l’ouvrage que Rodin consacra, il y a plus de 100 ans, aux « Cathédrales de France ». L'artiste a très vite souhaité élargir ses investigations à l’ensemble de l’univers créatif du sculpteur : c'est ainsi que l'exposition Kiefer-Rodin vit le jour. Un parcours qui tente de comprendre ou de digérer l’héritage du passé, et d'apprivoiser l’univers rodinien.

© Anselm Kiefer, ph. Georges Poncet, collection particulière 
Anselm Kiefer, Berthe au grand pied, 2016, 190 x 80 x 70 cm, verre, métal, plomb, gomme-laque et plâtre 

Anselm Kiefer est un artiste qui, comme Rodin, expérimente sans fin des combinaisons de formes. Il s’intéresse à la matière et associe délibérément des éléments de provenance et de statut différents. À travers ses vitrines, peintures et livres, il tente ici de comprendre ou de digérer l’héritage du passé, et d'apprivoiser l’univers « rodinien ». Supports et techniques diverses sont ses outils. 

 Expo Kiefer-Rodin
Musée Rodin
77, rue de Varenne 


Paris 7e
horaires : tous les jours (sauf lundi), de 10 h à 18 h

jusqu’au 22 octobre 2017





Concert de Nicolas Genest & Hati le 2 septembre
 au Club Ephemere Drillscan (Montreuil)

Nicolas Genest

Nicolas Genest a tout d'abord été une des révélations des années 90. Trompettiste du mythique « Groove Gang » de Julien Lourau, il a su dévoiler de multiples facettes en mêlant compositions originales et arrangements de musiques traditionnelles : que son travail porte par variation sur les rythmes et les mélodies des traditions indiennes ou africaines, ou qu'il reste dans le jazz, il renouvelle et dépasse les expériences de fusion indo-jazz ou afro-jazz des trente dernières années.

« Amrita » live, Nicolas Genest & Hati au Satellit café, Roanne 2011.

C’est l’occasion de découvrir cet univers musical rare d’autant plus qu’il y est accompagné par la talentueuse chanteuse dhrupad Céline Wadier qu'évoque ainsi Talvin Singh,  chanteur et joueur de tabla indo-anglais : « Elle est vraiment dotée d'une voix qui a un attrait universel. Ayant des racine aussi bien dans la musique classique européenne que contemporaine, elle est également plongée dans l'océan profond de la tradition ancienne de la culture de la voix indienne. En plus d'être une compositrice novatrice, Céline Wadier est l'une des plus prometteuses chanteuses de notre monde de la musique harmonique. »

Concert de Nicolas Genest & Hati
Club Ephemere Drillscan (20 h 30)
93 Montreuil





Concert de Tori Amos le 11 septembre au Grand Rex 

Tori Amos

Tori Amos dévoile son très attendu nouvel album Native Invader,  disponible le 8 septembre, ainsi que sa tournée mondiale pour un concert unique parisien avec comme spécial invité Bell X1. La façon confidentielle d’écrire d'Amos lui permet de continuer à repousser les limites de sa musique. Ses messages de responsabilisation, de tendresse, de confiance acerbe en soi-même et sa prose hors-pair trouvent écho auprès de son public, à travers le monde. Avec ce nouvel album, Tori plonge encore au plus profond d’elle-même, dans ses expériences personnelles, qu’elle partage.

« Cloud Riders » (CD Native Invader)

Concert de Tori Amos le 11 septembre
Grand Rex (20 h)
Paris 2e




Concert des Flamin Groovies le 14 septembre à La Maroquinerie 



En 1966, début du Flower Power aux Etats-Unis, The Flamin' Groovies se forment avec la ferme intention de faire perdurer le Rock N' Roll des origines. Découverts par Skydog (Marc Zermati), ils sortent leur premier EP « Sneakers » en 1968, puis après une remouture, ils sortent leur hit intemportel « Slow Death ». En 1978, ils jouent même sur la scène de l'Olympia à Paris. En 2013, Jordan, Wilson et le premier bassiste George Alexander sont réunis pour la première fois depuis 1988. Ils sont accompagné du batteur Victor Penalosa, qui ajoute sa patte tout en gardant le son des anciens albums. 

Flamin’ Groovies - « Slow Death » y « Shake Some Action » (Live in Madrid, 2015) 

Le quatuor est retourné aux studios pour enregistrer des nouveaux morceaux et peaufiner d’anciens titres inachevés. Ils ont récemment tourné au Japon, en Australie, aux USA , à Londres ainsi qu’au Rock & Roll Hall of Fame des titres originaux, jamais joués sur scène. Depuis 2015, on peut redécouvrir les pépites garage-pop que le groupe a écrit tout au long de ces 50 années de carrière, dans une formation réunissant Cyril Jordan et Chris Wilson, membres historiques d'un groupe fer de lance de plusieurs générations d'amateurs de rock.

Concert des Flamin' Groovies le 14 septembre (19 h 30)
La Maroquinerie (19 h 30)
20e



Concert de Matias Aguayo (soirée electro au Trabendo) le 15 septembre 

Matias Aguayo

Dj Chilien, Matias Aguayo prête une importance particulière à la voix. Il s’applique à la métamorphoser, jusqu’à l’entremêler, la rendre floue en mélangeant le vocal et l’instrumental. Certains connaissent peut être Matias Aguayo sous le nom de Closer Musik, son premier nom dans les années 2000. En 2009, il monte le label Cómeme qui mélange sonorités électroniques et influences Sud-Africaines.

Matias Aguayo - El Sucer Tucu Live Festival Soar 2016 

 Soirée electro au Trabendo (de minuit à 6 h) le 15 septembre : Matias Aguayo + Sassy J
Le Trabendo
Paris 19e




Concert d’Electro Deluxe le 22 septembre à la Maison Daniel Ferry (Nanterre) 

Electro Deluxe

Fondé en 2001, Electro Deluxe est un groupe d’Electro jazz français. Les quatre membres du groupe s’inspirent de jazz, de funk, et de hip-hop pour créer un électro jazz raffiné. 
Electro Deluxe est un véritable groupe de musiciens : Thomas Faure (saxophone), Jérémie Coke (basse), Arnaud Renaville (batterie) et Gaël Cadoux (claviers).

Electro Deluxe Big Band (Live in Paris), « Let’s Go To Work » 

La rencontre de ces quatre passionnés remonte à 2001. Progressivement ils fabriquent ensemble un cocktail de sons inspirés par de multiples influences. En effet le jazz, le funk, le hip-hop et toujours le groove sont au cœur des morceaux du groupe. 
Le 18 octobre prochain, Electro Deluxe est de retour avec Play,  un nouvel album.

Concert d’Electro Deluxe le 22 septembre à 20 h 30
Maison Daniel Ferry
Nanterre




Concert de Nick Cave and the Bad Seeds les 3 et 4 octobre
 au Zénith Paris La Villette 

Nick Cave

Auteur-compositeur, chanteur, poète, écrivain et scénariste, Nick Cave, d’origine australienne, est un artiste éclectique et étonnant ! Sa nouvelle tournée fait la part belle au dernier opus de Nick Cave & The Bad Seeds :  Skeleton Tree. Paru en septembre 2016, ce 16e opus dévoilait de somptueuses pépites sonores à l’instar des titres « I Need You », « Girl in Amber » ou encore « Jesus Alone ». 

« Jesus Alone » (Official Video) 

Concert de Nick Cave and the Bad Seeds les 3 et 4 octobre 
 Zénith Paris La Villette (20 h)
Paris 19e



Concert de Gov’t Mule le 30 octobre au Trianon 

Gov't Mule

Alors qu’il effectuait une pause au sein des Allman Brothers Band en 1994, Warren Haynes fonde Gov’t Mule en compagnie du bassiste Allen Woody et du batteur Matt Abts. Parvenant à mélanger subtilement rock, blues, jazz et funk, le trio se forge une solide réputation au sein de la scène rock américaine grâce à des albums plus riches les uns que les autres : Gov’t Mule (1995), Dose (1998) ou encore Life Before Insanity (2000).

Gov't Mule - Making Of Revoution come 

Le groupe de Warren Haynes est de retour cette année avec un nouvel album Revolution Come… Revolution Go qui vient enrichir leur discographie de nouveaux titres à la fois engagés et bien pensés, qui mettent en exergue le jeu flamboyant du quatuor, jonglant entre sonorités country, soul et southern rock.

Concert de Gov’t Mule le 30 octobre 
Trianon (20 h 30)
Paris 18e



Concert de Zola Jesus le 8 novembre au Point Ephémère

  Zola Jesus

Trois ans après Taiga, l’artiste américaine de synthpop Zola Jesus (Nicole Hummel de son vrai nom) revient sur l’étiquette Sacred Bones et annonce la sortie en septembre (le 8) d’Okovi, son cinquième album en carrière. Ses chansons, qu’elle raffine depuis une poignée d’années, évoquent la cold wave et les ambiances gothiques des années 80 mais aussi certaines tendances plus lyriques des années 90. Du bruit brut à la pop hantée, ses albums l’ont vu évoluer, transformer et raffiner sa musique comme l’on distillerait un alcool.

Zola Jesus - « Lawless » (Live on KEXP), 2015 

Okovi se profile un opus sombre et passionnel comme le laisse présager les confidences de la principale intéressée : « L’album traite de tragédie avec sagesse et clarté. […] Ses chansons sont d’une profondeur sombre tout en restant lumineuses. Okovi a été nourri par ce retour à mes racines et par plusieurs traumatismes personnels. Je me suis retrouvée face à des proches qui essayaient de mourir, et d’autres, qui essayaient désespérément de rester en vie. Durant ce temps-là, je luttais dans un brouillard si épais que je n’étais pas sûre de trouver ma voie. La mort a donc a entouré tous les gens que j’aime, et a apporté avec elle, les questions d’héritage, de valeurs et de volontés. Okovi est un mot slave signifiant « chaînes ».

« Soak » (Official Video) [CD Okovi]

Concert de Zola Jesus le 8 novembre  
Le Point Ephémère (20 h)
Paris 10e



Concert de Jay-Jay Johanson le 22 novembre à l’Alhambra

  Jay-Jay Johanson 

Avec Bury The Hatchett, le nouvel album - sortie le 15 septembre - de Jay-Jay Johanson, on retrouve la ligne claire, classieuse, la nonchalance nostalgique et la patine sonore qui emprunte au hip hop et au jazz, ayant fait la réputation du Suédois. Après des expérimentations électro et bizarroïdes parfois laissant à désirer, Jay-Jay Johanson retrouve là son élégance musicale naturelle. Dans ce nouvel opus Jay-Jay se livre avec courage et pudeur, baissant la garde avec grâce et évoquant les questions qui tourmentent les hommes de son âge : l’amour, la solitude, l’immaturité. Le songwriting est au cordeau, le propos d’une poésie rentrée…

Jay-Jay Johanson « Paranoid » (Official Video) [CD Bury The Hatchett] 

Concert de Jay-Jay Johanson le 22 novembre
L’Alhambra (20 h)
Paris 10e



Concert d’Alice Cooper le 3 décembre à la salle Pleyel 

Alice Cooper

Pape incontesté du Shock Rock et du hard rock théâtral, Alice Cooper est célèbre pour ses concerts, mettant en scène chaises électriques, guillotines et faux sang. Découvert en 1969 par Frank Zappa à Los Angeles, Alice Cooper sort son premier album solo, Welcome to My Nightmare en 1975, accompagné de la légendaire tournée théâtrale Welcome to My Nightmare. Sa carrière décolle à la fin des années 1970, avec une succession de succès dont « You & Me », et des albums devenus classiques comme Lace And Whisky et From The Inside.

 « Only women bleed » live, Alice Cooper in Temecula (Californie), juin 2017

Dans les années 80, Cooper explore différents sons allant du heavy metal au hard rock mélodique mis en avant dans les albums Flush the Fashion (1980), Constrictor (1986), Raise your Fit and Yell (1987) ou encore Trash (1989). Ce dernier, avec le titre « Poison », reste aujourd’hui encore son album le plus vendu. Alice Cooper continue de tourner régulièrement dans le monde entier, surprenant ses fans comme dans un grand film d'horreur. Sorti fin juillet 2017, son dernier opus Paranormal perpétue dans la grande tradition son univers rock un rien baroque !

Concert d’Alice Cooper le 3 décembre
Salle Pleyel (19 h)
Paris 8e

 « Escape » live, Alice Cooper, Cuthbert Ampitheater in Eugene (Oregon), juin 2017










































































Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire