lundi 12 juin 2017

Explorations, le nouvel opus de Supergombo


Avec Explorations Supergombo propose un opus chatoyant aux rythmologies prenantes. Ce premier CD du groupe français est orienté vers le funk, le jazz, le Mbalax sénégalais et les soukous congolais.


Composé de 7 musiciens, Supergombo offre à l’écoute une musique instrumentale métissée, à la fois légère et recherchée. Le disque comprend 8 titres aux ambiances variées. Des rythmes bikutsi sur « Faraphonium » aux gammes mandingues sur « Nâ Kuima » en passant par un afro jazz syncopé, le canterbury ou le rock, le disque explore assurément une gamme musicale très large. Et Supergombo réussit là où souvent sans être mauvaises de nombreuses formations peuvent lasser l’auditeur par leurs complaisances expérimentales ou des cheminements artistiques déjà balisés, voire usés. A la fois vivante, mélodique et stylée, la musique de Supergombo séduit sans effort, avant tout par sa variété d’influences et ce climat léger et moderne, qui fait par exemple tout le charme de grands groupes comme Steely Dan ou Weather Report.

Supergombo

Astucieusement, la formation mêle cuivres, percussions légères et sonorités électro (« Faraphonium »), expérimente quelque fantaisie instrumentale (« Marquis Warren » au climat western), distille un agréable parfum de canterbury (« Diakite »). Sur ce dernier titre, le subtil jeu du claviériste rappelle d’ailleurs un peu celui très avant-gardiste de Dave Stewart (Hatfield and the North, National Health). Qu’elle évoque des sonorités d’Afrique de l’Ouest, du Brésil, des Antilles, d’Extrême-Orient, du jazz rock des seventies ou du gros funk US, cette musique instrumentale séduit à la fois par sa fraîcheur, sa simplicité classieuse et surtout par la portée aventureuse de ses circonvolutions musicales. On signalera entre autres titres l’excellent « Nâ Kuima », morceau un peu jazz space rappelant à la fois le meilleur Weather Report et le jazz classieux du Gong de la période Shamal (1976) et Gazeuse (1977). Egalement, l’on mentionnera le vibrant « Afrologistic » et l’épique « Las Cuevas » aux tonalités changeantes. Propulsé par d’accrocheuses rythmologies, une forte cohérence et une rare maturité musicale, Supergombo se profile d’emblée un groupe très prometteur! 

Explorations, Supergombo, In Ouïe Distribution / Z production, 2017





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire