lundi 24 août 2015

Ricardo Porro, la modernité cubaine


Ricardo Porro, villa Ennis, La Havane (Cuba), 1953 

Ricardo Porro en 2007 à La Havane devant l’Ecole des Beaux Arts de La Havane qu’il a dessinée en 1961 


 Célèbre pour son « architecture-sculpture » incarnée par son Ecole des Beaux Arts de La Havane - entièrement en voûtes de brique incurvées -, le Franco-cubain Ricardo Porro (1925-2014) est une figure emblématique du mouvement moderne à Cuba et plus généralement de l’architecture du XXe siècle.




 Ecole des Beaux Arts de La Havane (Cuba), 1964 







Associés depuis  1986, Ricardo Porro et Renaud de La Noue conçoivent en France plusieurs projets de logements et d'établissements scolaires.

Ricardo Porro et  Renaud de La Noue


En collaboration  avec Renaud de La Noue : 

 collège Elsa Triolet à Saint-Denis, 1990


 cantonnement de CRS à Vélizy-Villacoublay, 1996-2003


 collège de Cergy-le-Haut, 1998


 commissariat à Plaisir (2007) 


 hôpital psychiatrique aux Mureaux, 2007 


 atelier des Arts et du Patrimoine au Puy-en-Velay, 2008 



école Jean Jaurès à Ermont





collège colonel Fabien à Montreuil, 1992




collège Les Explorateurs, Cergy-le-Haut, 1996 
Maquette Plastique, balsa, médium 27 x 138.5 x 86.5 cm 
Donation Ricardo Porro et Renaud de la Noue 

Le Collège de Cergy le Haut offre une nouvelle démonstration de l’architecture de Porro & de la Noue - toujours en mouvement, imprégnée de références et d’un art de la mise en scène. Le bâtiment propose une salle hypostyle inspirée de l’architecture égyptienne. Ses colonnes renvoient au tressage des plantes et la complexité volumétrique des courbes et contre-courbes dynamise l’espace autant qu’elle le comprime et le distend. On peut lire aussi dans ce projet une évocation des églises baroques de Borromini (St Charles aux Quatre-Fontaines, Rome).

source : Les Turbulences - FRAC CENTRE

 vue extérieure du collège 

 préau vu du jardin 

 vue de la passerelle 

collège vu du rond-point 

cour 

Ricardo Porro, tout en considérant l'architecture comme l'expression poétique de l'activité humaine, a pour priorité la fonctionnalité. Cette approche est manifeste dans toutes ses réalisations, en particulier dans l'Ecole des Beaux Arts qu'il a conçue à la Havane. Installé en France au milieu des années 1960 il est à l'origine de bon nombre de bâtiments à vocation culturelle et éducative, contribuant à dynamiser des cités de banlieue et des villes de province. L'humanisme de Porro, enseigné dans les écoles d'architecture de Lille (France), Berlin, Rabat et Graz (Autriche), séduit les jeunes générations. Porro est unique, dans sa démarche romantique, illustrant les propos de Novalis, et donnant un aspect étrange à ce qui est banal, de la dignité à ce qui est méconnu et un halo de mystère à ce qui est achevé.

source : Archives UNESCO


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire