lundi 27 avril 2015

O Vertigo ! le nouvel opus de Kate Miller-Heidke


Trois ans après Night flight (2012), l’Australienne Kate Miller-Heidke sort un 4e opus intitulé O Vertigo ! Quoique issue d’une formation classique de chanteuse lyrique - ces dernières années, elle a composé pour la pièce The Rabbits et a participé à l ‘opéra The Death of Klinghoffer -, cette auteure-compositrice-interprète (originaire de Brisbane) lorgne avec un talent certain vers des rivages pop alternatif.
Jouant des claviers et dotée d’une voix chaude au timbre varié, elle propose sur O Vertigo ! - qu’elle a écrit et coproduit - des compositions souvent convaincantes, orientées vers la soul, le rhythm and blues et une pop élégante aux accents cosmopolites dans une tradition bien américaine friande en chœurs, ballades et tempos chaloupés sur fond de piano bastringue.

Kate Miller-Heidke

 « Offer it up » s’avère un titre particulièrement bien ficelé avec un agréable crescendo piano/batterie plaqué sur de furtifs chœurs Gospel et les circonvolutions vocales de Kate Miller-Heidke, quelque part entre Enya et Mariah Carey. Quant à l’entraînant « Jimmy », il est propulsé par le timbre haché et mélodique de Miller-Heidke sur fond de sonorités boogie et garage, le tout boosté par un labyrinthique crescendo basse/piano/batterie. Interprété en duo avec Andrew Burrows (Razorlight, Smith & Burrows), le single du disque « Share your hair » est une  ballade au climat mélodique. Egalement, l’on signalera le duo « Drama », titre rétro et rafraîchissant aux sonorités sixties, dont le texte parodie la vie capricieuse d’une star hollywoodienne. 


Kate Miller-Heidke & Andrew Burrows - « Share your hair »

Fruit d’une collaboration entre la chanteuse et l’artiste hip-hop Drapht, le morceau séduit à la fois par sa rythmologie brisée, une subtile touche glam rock et de fantaisistes arabesques vocales. Autre morceau pétillant - orienté électro -, « O Vertigo ! » se profile en sonorités disco avec des intonations lyriques façon Klaus Nomi. Seul bémol à cet opus à la production du reste impeccable : les ballades (« What was I to You ? », « Sing to me »…), souvent un peu trop sucrées et prévisibles. Mis à part cette petite réserve, O Vertigo ! s’affiche un opus pêchu et convaincant, offrant l’opportunité de connaître une des chanteuses les plus prometteuses de la scène australienne contemporaine.

Kate Miller-Heidke, O Vertigo ! Australie, 2015














Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire