lundi 22 septembre 2014

Spécial spectacles parisiens


L’un pose éternellement des questions sans réponse ; l’autre évolue comme « artiste de complément »… Textes bluffants et personnages « drôlement » atypiques au rendez-vous ! Cette semaine, BLOG DE PHACO vous recommande chaudement ces deux spectacles solo : Pourquoi - Michaël Hirsch (Théâtre Les Déchargeurs) et Artiste de complément (Essaïon Théâtre).

1

Pourquoi ? de et avec Michaël Hirsch

Seul en scène, Michaël Hirsch retrace les incessants « Pourquoi » d’un personnage que l’on suit à toutes les étapes de la vie. Auteur et comédien [Le Paquebot Tenacity de Charles Vildrac, Théâtre Essaïon (2013)], Michaël Hirsch scrute notre époque en une amusante galerie de tableaux : Dieu, adolescents, parents, femmes, monde du travail ou univers artistique… Dans un exercice de style alerte, l’humoriste s’empare de tout sujet, en pétrit la forme en tranches de vie sur fond d’épiques jeux de mots, d’aphorismes entêtants et d’allusions sociales. Sur un ton rapide et ingénu, Hirsch offre au palais une élégante salade assaisonnée de traits d’esprit, retenant juste ce qu’il faut du goût d’amertume de l’époque pour propulser son texte vers des rivages malicieusement philosophiques. Subtilement, quelque part entre Devos et Desproges, Pourquoi ? titille - dans une langue raffinée - les racines du désenchantement contemporain cher à l’illustre Houellebecq.


teaser Pourquoi ?

durée : 1 h 10

Pourquoi ? de et avec Michaël Hirsch
Théâtre Les Déchargeurs
3, rue des Déchargeurs
Paris 1er
les lundis à 21 h30

jusqu’au 15 décembre 2014 



2

Artiste de complément, de et avec Jacques Dupont

Serpentant entre labyrinthe psychologique et polar destroy et désopilant, Artiste de complément met en scène - sur le mode de la dérision cruelle - un figurant de cinéma obsédé par Mickael C, acteur connu. Avec humour, Jacques Dupont prend la peau de ce personnage de serial harceleur à la mode des faits divers les plus sordides. Dans un one-man-show jubilatoire, il joue cet artiste « de complément », qui récite religieusement sur la scène les articles et extraits d’interviews de son idole Michael K tout en collectionnant avec dévotion ses photos. Malicieusement, Dupont interprète une brochette de stéréotypes savoureux : une mère dingue, l’entourage du figurant, la petite amie, les collègues de Mickael C.

Artiste de complément  - Essaïon Théâtre 

 Plongeant humoristiquement une verve acide au cœur de la relation trouble de l’anonymat et de la célébrité, Artiste de complément jette un regard cru sur la société du spectacle et son cynisme ambiant. Objet de convoitise et de fascination chez le figurant, l’univers artistique de Michael C se profile peu glorieux. Les échanges professionnels et amicaux s’y profilent sur fond de lourdingues échanges d’ascenseur, de pseudoconvivialité ou de mesquineries sentimentales. Bien sûr, l’humoriste force parfois le trait. C’est un pur exercice de style. Et le final - que l’on ne dévoilera pas - n’a rien à envier au monstrueux Silence des Agneaux. Mais la performance - et le texte - de Dupont séduit par son originalité. C’est une fable tragi-comique d’aujourd’hui qui pourrait s’intituler « le Nunuche et le Puissant »… Artiste de complément, c’est un peu Ubu Dingo avec un zeste du Persona de
Bergman !!!

durée : 1 h

Artiste de complément, de et avec Jacques Dupont
Mise en scène de Damien Bricoteaux
Théâtre Essaïon
6, rue Pierre au Lard
Paris 4e
les lundis et mardis à 20 h

jusqu’au 13 janvier 2015




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire