lundi 22 mars 2021

Rytmann, l'aventure d'un exploitant de cinémas de Montparnasse


L'ouvrage Rytmann, l'aventure d’un exploitant de cinémas à Montparnasse retrace l’histoire méconnue et romanesque du fondateur des cinémas Rytmann, qui ont régné sur Montparnasse pendant plus de 50 ans et restent  aujourd'hui incarnés par  sa fille Benjamine Rytmann-Radwanski, doyenne de l’exploitation parisienne et gérante du cinéma le Bretagne. 

Joseph Rytmann lors de la première du film Les Cheyennes au cinéma Bretagne 
 le 30 octobre 1964

Ce très intéressant Beau-Livre retrace l'histoire de la famille Rytmann, exploitants de salles de cinéma dans la quartier Montparnasse depuis 1933, et  nous propose une visite en images du Bretagne, du Miramar (aujourd'hui intégré au Gaumont-Parnasse), des Montparnos, du Bienvenüe-Montparnasse (aujourd'hui théâtre Le Grand Point Virgule) et de l'excentré Mistral du quartier Alésia (hélas disparu...) Entre ses restaurants, ses grandes brasseries, ses cafés célèbres et ses théâtres, le quartier de Montparnasse est un des hauts lieux de la vie culturelle et mondaine parisienne.

Façade du Bienvenüe Montparnasse en 1993
8 bis rue de l'Arrivée  - XVe arrondissement

C'est aussi, en particulier depuis l'après-guerre, un quartier de cinémas qui compte une importante concentration de salles localisées entre le boulevard du Montparnasse et la place du 18-Juin-1940, le nouveau nom de la place de Rennes, située devant l'ancienne gare. Dans les années trente, un jeune entrepreneur autodidacte, Joseph Rytmann, ouvre dans ce XIVe arrondissement de Paris ses deux premiers cinémas : le Théâtre de Montrouge, au carrefour Alésia, et le Miramar, face â la gare de Montparnasse. 

Salle 1 - Vue panoramique du cinéma Le Miramar
3, rue du Départ - XIVe arrondissement

Mais le jeune exploitant, immigré juif né dans l'ancien Empire russe, se voit confisquer ses salles durant la période sombre de l'Occupation. Les années d'après-guerre et la modernisation en profondeur du quartier avec la construction d'une nouvelle gare et l'érection de la tour Montparnasse consacrent Joseph Rytmann« l'Empereur de Montparnasse », qui ouvre trois nouveaux établissements cinématographiques : le Bretagne, le Bienvenüe et les Montparnos.   Présentant des documents historiques inédits et un reportage photo au coeur des salles de quartier, ce Beau-Livre nous offre un passionnant voyage vintage et cinématographique dans un Montparnasse en perpétuelle mutation.

Rytmann, l'aventure d’un exploitant de cinémas à Montparnasse, Axel Huyghe & Arnaud Chapuy, sous la direction de Claude Forest, préface de Claude Lelouch, Beau-Livre, broché, grand format, éditions L'Harmattan, 128 pages, 2021

Benjamine Rytmann-Radwanski à son bureau






Aucun commentaire:

Publier un commentaire