lundi 29 mars 2021

Américaines Solitudes


   

Avec Américaines solitudes, Jean-Luc Bertini traverse les Etats-Unis et s'interroge sur la place de l'humain pris dans cet immense décor. Il invente ce que Gilles Mora nomme dans sa postface « une poétique de l'isolement ». Il s'agit-là d'un juste équilibre entre le photographe contemporain face à l'Amérique et cette touche humaniste héritée de la tradition française, qui lui permet de contourner habilement « le tableau photographique américain ».

Jean-Luc Bertini, Américaines Solitudes, textes de Richard Ford et Gilles Mora, éditions Actes Sud, hors collection, 152 pages, 2020

* La traduction française du texte de Richard Ford a été réalisée par Josée Kamoun. Les autres textes ont été traduits en anglais par Charles Penwarden


10 belles photos de Jean-Luc Bertini,  pour son climat Edward Hopper  
Américaines Solitudes

1
Shelby, Montana, 2012


2
Bayou Houma, Louisiane, 2011


3
Près de Natchez, Mississippi, 2011


4
La Nouvelle-Orléans, Louisiane, 2011


5
Amish, Lincolnville, Maine, 2008 


6
Las Vegas, Nevada, 2015


7
Los Angeles, Californie, 2015


8
St. Pete Beach, Floride, 2013


9
Las Vegas, Nevada, 2015



10
Calexico, Californie, 2015


Aucun commentaire:

Publier un commentaire