lundi 8 octobre 2018

1830, tout commence...



A l’Essaïon Théâtre 1830, tout commence ressuscite trois personnalités majeures du XIXe siècle : Hugo, Balzac et Sand. Ecrite et mise en scène par Manon Montel  la pièce évoque cet exceptionnel trio littéraire  dans l’intimité de leur passion littéraire, de leur vie mondaine et de leurs relations amoureuses.


Hugo, Balzac, Sand : trois personnalités aussi différentes que le jour et la nuit par leur caractère, leur style d’écriture ou la réception critique de leurs œuvres. Pourtant, l’on pourrait aisément leur trouver un socle commun : la passion de l’écriture, une vie amoureuse compliquée et bien remplie ainsi qu'un goût prononcé pour l’interrogation sociale, voire l’engagement politique (particulièrement chez Hugo et Sand).

1830, tout commence... Essaïon Théâtre

Dans un esprit de liberté, sans pour autant s’éloigner d’une vraisemblance historique, le spectacle de Montel fantasme cette rencontre, la mettant dynamiquement en scène. Subtilement la metteuse en scène évite deux pièges que l’on rencontre souvent dans ce genre d’entreprise théâtrale : l’exercice de type scolaire au mieux documentaire ou à l’inverse la caricature inutilement féroce ou loufoque. Stéphane Dauch (Balzac), Thomas Marceul (Hugo) et Manon Montel (Sand) campent leurs personnages avec un naturel enjoué et une tendresse inventive. S’inscrivant dans ce théâtre à la fois jovial, littéraire et intimiste, 1830, tout commence... nous invite chronologiquement à découvrir un siècle de batailles littéraires, de passions amoureuses et de convulsions politiques.

1830, tout commence... Essaïon Théâtre

Par sa teneur historique et littéraire le titre du spectacle se profile révélateur. 1830 est à la fois la date du renversement politique du dernier Bourbon (Charles X) et celle de la célèbre bataille  d’Hernani. Cette dernière opposa classiques et romantiques à l’occasion de la première du drame éponyme de Hugo. Malicieusement et sans clichés 1830, tout commence... multiplie les allusions aux caractères proverbiaux de ces géants littéraires : un Balzac généreux et méticuleux, obsédé par l’argent et l’ambition ; un Hugo politique et méditatif ne répugnant pas à la grandiloquence verbale ; une Sand amoureuse, révoltée et féministe.

1830, tout commence... Essaïon Théâtre

Rappels historiques, confidences amoureuses et dialogues légers sur la littérature et le monde ponctuent donc ce 1830, tout commence, qui aussi nous remet en mémoire des extraits de romans phares de ce trio infernal et littéraire où chacun détient une certaine spécificité : réalisme chez Balzac,  féminisme chez Sand, romantisme chez Hugo. Convaincant tant sur le fond que sur la forme, ce spectacle nous rappelle également la place phare de l’écrivain au cours du XIXe siècle, à la fois libre-penseur et contraint par les mondanités.

durée : 1 h 15

1830, tout commence...
Ecriture et mise en scène : Manon Montel
assistante : Stéphanie Wurt
avec Stéphane Dauch (Honoré de Balzac), Thomas Marceul (Victor Hugo) et Manon Montel (George Sand)

Essaïon Théâtre
6, rue Pierre-au-Lard
Paris 4e
horaires : tous les lundis et mardis à 21 h

jusqu'au 15 janvier 2018







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire