lundi 18 novembre 2013

Arata Isozaki : la modernité japonaise


Musée d'Art contemporain (MOCA) de Los Angeles (Californie)

Collège médical de Weill, Education City, près de Doha (Qatar)

Arata Isozaki 

Architecte japonais né en 1931 à Oita, Arata Isozaki joue pleinement sur les motifs géométriques et les formes cubiques. Ses réalisations au style architectural moderne offrent un agréable mix de concepts issus de la technologie des constructions occidentales et d’idées esthétiques singulièrement japonaises. Bon nombre d’architectes de la nouvelle vague des années 80 ont été influencés par les conceptions   du célèbre auteur du MOCA.

Tour de l'art, Mita (Japon)


Centre international de conférences de KitaKysushu (Japon)


(b)


Musée des sciences et de l'industrie (COSI), Columbus (Ohio)


(b)


Salle de concerts, Kyoto (Japon)


Centre administratif de Disney, Orlando (Floride)


(b)


Palais des sports, Turin (Italie)


À l'extérieur, le Palais des sports se présente comme une grande boîte rectangulaire en acier inox, suspendue sur un soubassement en ciment et en verre. Les panneaux, avec une finition mate et des bossages, réfléchissent l'intérieur et crée des effets de lumière, tout en donnant un aspect dynamique et « vibrant » à l'ensemble. Leur disposition décalée et irrégulière exalte d'ailleurs ce « mouvement ». 


(b)


Domus, Casa del Hombre, La Corogne (Espagne)


(b)


Musée d'Art moderne, Gunma (Japon)

Le musée d'Art moderne de Gunma (1974) est l'une des premières œuvres importantes d'Arata Isozaki. En créant une composition cubique, dotée de panneaux d'aluminium et de verre, l'architecte propose un « musée-ossature » dans lequel vont prendre corps les œuvres d'art. 

(b)


Tours d'habitation Isuzaki Atea, Bilbao (Espagne)


(b)


Musée d'Art moderne CAFA (Chine)


(b)


Caixa Forum, Barcelone (Espagne)


Hôtel Jumeirah Himalayas, Shanghai (Chine)

Le Jumeirah Himalayas, qui abrite 401 chambres, propose un mélange délicat de luxe moderne et d’éléments classiques et spirituels issus du Feng shui chinois. 

L'hôtel fait partie de l’Himalaya Center, un large centre culturel d’arts nouveaux qui comprend le Théâtre Daguan de 1100 places, l’Himalaya Art Museum, un centre commercial et 5 000 mètres carrés de jardins Infinity.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire