lundi 17 juillet 2017

Expo Olivier Verley - Dans le sens du paysage




Imprégnées d’espace, de poésie et de mystère, les photographies d’Olivier Verley touchent par la simplicité rurale des motifs et le formalisme élégant qui s’en dégage. Actuellement, le musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq (L’Isle-Adam) expose environ 80 œuvres de l’artiste auversois.


Depuis plus de 20 ans, Olivier Verley photographie abondamment les paysages du Vexin français et des bords de l’Oise. Il propose un travail à la fois documentaire et esthétique des plus intéressants avec des clichés en argentique et en noir et blanc qui expriment une approche personnelle très picturale.

 Olivier Verley
Plateau d’Auvers-sur-Oise, Vexin,
13 novembre 2005, 14 heures
Photographie argentique

L’on devine chez Verley une réelle fascination toute métaphysique pour la permanence des lieux, de celle qui avait déjà grisé des photographes de la fin du XIXe siècle comme Gustave Le Gray ou tant de peintres paysagistes comme Corot, Daubigny ou Millet. Inspiré par l’œuvre photographique de Pierre de Fenoyl, dont la rencontre fut pour lui décisive, Verley nourrit un rapport privilégié avec la photo de paysage. Cette rétrospective propose donc un large panorama de ses photos dont une trentaine sur le Vexin. Elle permet aussi de découvrir ses paysages du Gers, des Monts Sibyllins en Italie et ceux de la région de Castille en Espagne.

Olivier Verley 
Environs d’Hérouville, Vexin,
août 2012, 17 heures
Photographie argentique 

Egalement, l’on pourra voir dans une salle les « fusées » (vidéos), un travail plus confidentiel se présentant sous la forme de petits films dont la durée va de quelques secondes à quelques minutes. Le style photographique de l’Auversois se révèle par une attirance pour les motifs simples (calvaire, chapelle, champ, route, sentier…) et par une forte vision panoramique. Mouvements de nuages, ciels immenses, formes puissamment vallonnées, lignes horizontales géantes, surfaces sombres indéterminées… Subtilement, Verley pose le mystère de la nature à travers l’infini ballet de ses lentes métamorphoses et célèbre ainsi sa beauté à travers de grands volumes aux relents presque architecturaux.

Olivier Verley 
Monts Sibyllins, août 2002, 12 heures
Photographie argentique

Il se dégage de tout cela un charme étrange et poétique, questionnant à la fois notre rapport au temps ainsi que le poids du paysage dans nos représentations subjectives. En cela, la photographie de Verley agit comme une sensation pure. Familiers ou lointains, ses paysages nous interpellent autant par leur
fascinante banalité que pour leur grandiloquence suggestive. Ils forment une mémoire topographique du monde aussi curieuse qu’attrayante, invitant le flâneur/visiteur à méditer sur des lieux indéterminés mais chargés d’énergie...

Expo Olivier Verley - Dans le sens du paysage
Musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq
31, Grande-Rue
L’Isle-Adam
Val-d’Oise
horaires : ouvert du mercredi au dimanche de 14 h à 18 h, fermé le lundi et le mardi

accès : en train depuis la gare du Nord, direction Persan-Beaumont, départ toutes les heures, 50 min. de trajet

jusqu’au 17 septembre 2017








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire