lundi 23 janvier 2017

Palm Springs, laboratoire de l’architecture moderniste


architecte : Richard Neutra
Maison Kaufmann, Palm Springs (Californie)

(intérieur)

A 2 heures de Los Angeles, la brûlante Palm Springs compte la plus grande concentration d’édifices et de maisons modernistes de la seconde moitié du XXe siècle. Héros de cette très chic ruée architecturale californienne :  Albert Frey, John Porter Clark, Emerson Stewart Williams, Donald Wexler, John Lautner,  Richard Neutra et William Krisel.


Albert Frey (1903-1998)

La Frey House II se caractérisée par le peu commun rocher inséré dans l’élévation de la villa.




Richard Neutra (1892-1970)

Maison Miller (1937)






John Lautner (1911-1994)

Elrod House, Palm Springs

Sur les hauteurs de Palm Springs, cette maison a été construite dans la roche, le dôme conique est la structure principale de l’édifice. On compte pas moins de cinq chambres et salles de bains, une suite parentale, la piscine, une plate-forme de jeux sur le toit et beaucoup d’autres choses...





John Porter Clark (1905-1991)


Cabazon Library (1958)




Emerson Stewart Williams (1909-2005))

Edris House (1954), West Cielo Drive, Palm Springs







Donald Wexler (1926-2015)

Dinah Shore Residence (1963),  Hermosa Place, Palm Springs




William Krisel (né en 1924)

Twin Palm Estate (1957), Palm Springs




Est-ce le succès du film A Single Man de Tom Ford ou de la série Mad Men, qui se déroulent en Californie pendant les années 60 ? Jamais l’architecture moderne américaine des années 50 et 60 n’a été aussi prisée ces derniers mois. Pour la découvrir - et la vivre -, le meilleur endroit est sans nul doute Palm Springs. Base arrière de la jet-set hollywoodienne qui venait y passer ses week-ends depuis les années 30, elle est une oasis de palmiers et de golfs au cœur des montagnes du désert californien.
Popularisée par son image de ville de loisirs, elle a connu pendant trente années un boom immobilier quasi continu et attiré les meilleurs architectes de leur temps. Ils bâtirent des banques, des écoles, des hôtels, des musées, des commerces ou des églises. Ils construisirent des villas pour Frank Sinatra, Bob Hope ou Steve McQueen, mais aussi pour les classes populaires. Inspirés par le Bauhaus puis par le mouvement moderne européen, Albert Frey, Richard Neutra, Donald A. Wexler, William Krisel William F. Cody et E. Stewart Williams inventèrent bien plus que des bâtiments : une esthétique, aujourd’hui connue sous le nom de modernisme du désert. Les architectures exceptionnelles de ce mouvement révolutionnaire sont pour la plupart désormais protégées. Elles bénéficient depuis une dizaine d’années d’un engouement autant des habitants de Palm Springs que de nouveaux venus qui les restaurent avec soin et parfois les louent, pour le bonheur des visiteurs.

source : AD Architectures, « Palm Springs, les maisons cultes à louer  »,  18 avril 2012









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire